Film suédo-américain de David FINCHER (2011)

Millenium
Millenium
Millenium

Synopsis :

Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée. placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documnts cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire...

Avant-goût :

The Social Network était à peine sorti qu'on parlait déjà du prochain film de David Fincher. C'est un long-métrage dont on risque de parler abondamment puisqu'il s'agit du remake de Millenium. Je n'ai rien contre les remakes, mais je trouve que cela témoigne d'un certain manque d'inspiration (d'autant que le film original ne date que de 2009). On va plutôt parler de "réadaptation" du livre. D'un autre côté, je ne peux que faire confiance à Fincher pour nous pondre quelque chose de grand. Je demande à voir donc. Le projet étant assez avancé, des photos de tournage circulent déjà, dont Rooney Mara (déjà présente dans The Social Network) dans le rôle de Lisbeth Salander (pas une mince affaire) et Daniel Craig. Autre info, la musique sera assurée par Trent Reznor et Atticus Ross (déjà compositeurs de la BO de The Social Network).

Critique :

Les lumières à peine éteintes, Fincher nous met d'entrée la tête sous l'eau par un générique de toute beauté (que l'on doit à Tim Miller). Poisseux, rageur et bouillonnant, il nous permet de pénétrer dans l'esprit de Lisbeth Salander (comme en son temps on était rentré dans le cerveau torturé du tueur de Seven ou dans celui, perturbé aussi, du narrateur de Fight Club). Le ton est donné, on reprend son souffle et on se laisse peu à peu gagner par l'atmosphère du film. A la vue de Millénium, on comprend ce qui a pu séduire Fincher dans le projet. Comment ne pas penser au reste de sa filmographie : on retrouve la noirceur de Seven, le côté enquête inaboutie de Zodiac, le mélange Marla Singer / Tyler Durden de Fight Club que réprésente le personnage de Lisbeth Salander, le côté "puzzle" de The Game, etc, etc... Bref, Fincher est dans son élément, et toujours bien entouré. La photographie y est tour à tour sombre et froide, et la musique hypnotisante. Outre des seconds rôles très bien choisis, les acteurs principaux s'en tirent avec les honneurs. Daniel Graig, loin de Bond, campe un Mikael Blomkvist idéal, et Rooney Mara offre une performance assez bluffante pour un rôle difficile (parce que le scénario l'exige et parce qu'une certaine Noomi Rapace est déjà passée par là). Impossible ne pas évoquer la précédente version du film (la suédoise). D'abord parce qu'elle ne date que de 2009, et parce que je l'ai vue. Le studio et le réalisateur parle de réadaptation du livre et non pas de remake. Pourquoi pas. Qu'on soit clair, la version Fincher est meilleure. Un budget supérieur et un metteur en scène de grand talent font qu'on y gagne énormément en "atmosphère". Et dans ce genre de film, c'est une chose primordiale. Simplement, j'y trouve une prise de risque moins important, et un effet de suprise moindre. Qu'à cela ne tienne, Millénium version Fincher reste un excellent cru.

★★★★★

MILLENIUM
MILLENIUM
MILLENIUM

Bande-annonce :


Bande-annonce 2 :

Sortie française : 18 janvier 2012

Retour à l'accueil