Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

Film américain et britannique de Marc FORSTER (2008)

Quantum of Solace

Synopsis :

Même s'il lutte pour ne pas faire de sa dernière mission une affaire personnelle, James Bond est décidé à traquer ceux qui ont forcé Vesper à le trahir. En interrogeant Mr White, 007 et M apprennent que l'organisation à laquelle il appartient est bien plus complexe et dangereuse que tout ce qu'ils avaient imaginé... Bond croise alors la route de la belle et pugnace Camille, qui cherche à se venger elle aussi. Elle le conduit sur la piste de Dominic Greene, un homme d'affaires impitoyable et un des piliers de la mystérieuse organisation. Au cours d'une mission qui l'entraîne en Autriche, en Italie et en Amérique du Sud, Bond découvre que Greene manoeuvre pour prendre le contrôle de l'une des ressources naturelles les plus importantes au monde en utilisant la puissance de l'organisation et en manipulant la CIA et le gouvernement britannique... Pris dans un labyrinthe de traîtrises et de meurtres, alors qu'il s'approche du vrai responsable de la trahison de Vesper, 007 doit absolument garder de l'avance sur la CIA, les terroristes et même sur M, afin de déjouer le sinistre plan de Greene et stopper l'organisation...

 

Quantum of Solace

 

Critique :

Casino Royale (nouvelle version) avait pour ambition de remettre au goût du jour la saga Bond, à savoir lever le pied sur les gadgets et l'humour un peu douteux. C'était, pour ma part, mission plus que réussie. Quantum of Solace continue ce dépoussierrage, et, fait unique dans la série, reprend là où Casino Royale finissait (la capture de Mr White). Le film commence sur une scène d'action à la virtuosité impressionnante (un bon 007 se doit d'avoir une introduction à la hauteur). Une course-poursuite et un mot plus tard, le frisson est là. Place au générique (réussi une fois encore), on se dit qu'on est entre de bonnes mains et que le spectacle est assuré. Alors oui, la mécanique est par moment un peu trop voyante. On sent que le réalisateur a un cahier des charges à respecter, tous les quarts d'heure on a droit à notre scène d'action. Mais quand ces scènes sont réussies, pourquoi se plaindre ? Une fois de plus l'interprétation de Daniel Craig est sans faille : 007 y est plus que jamais déterminé, presque sans état d'âme. Il incarne parfaitement l'idée que je me fais de 007. On retrouve également avec plaisir Mathieu Amalric. Dans la peau du méchant du film, il s'en tire plutôt bien (car il est facile de tomber dans la caricature). Une des marques de fabrique de la saga est le dépaysement. Cette fois nous partons pour l'Italie et le Panama (qui devient pour le film Haïti et Bolivie), lieux magnifiés par une superbe photographie (au risque de faire parfois publicité de luxe). Petit bémol : la durée du film. C'est le film le plus court de la saga là où Casino Royale était le plus long. Ce qui nous donne un diptyque un peu bancal. Le scénario de Quantum of Solace aurait mérité d'être plus étoffé (et celui de Casino Royale resserré), donnant l'impression de rester sur notre faim. Malgré tout, c'est un très bon cru, qui ne donne envie que d'une chose : voir la suite !

★★★★☆

QUANTUM OF SOLACE
QUANTUM OF SOLACE

Sortie française : 30 octobre 2008

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

RobbyMovies 26/03/2011 07:54



Il faut !



Mo5kau 26/03/2011 14:47



Je remettrais sans doute mon jugement en perspective le jour de la sortie du prochain épisode !



RobbyMovies 25/03/2011 07:57



Moi aussi je trouve que Daniel Craig est très bien, voire le meilleur comédien à ce jour à incarner Bond (et tant pis pour la "légende" Sean). Je suis donc d'autant plus agacé de trouver les
films vraiment hmmm "faibles" (et je suis sympa histoire de faire le mec pondéré ^^).



Mo5kau 25/03/2011 18:56



Plus de critiques moyennes que très positives, mais je maintiens ma position !



dasola 18/03/2011 12:03



Bonjour Moskau, comme Wilyrah, je suis moins enthousiaste. Un peu trop d'action au détriment de l'histoire. Et Amalric fait un peu gringalet face à D. Craig. Bonne journée.



Mo5kau 23/03/2011 19:26



Oui, le scénario est par moment un peu tiré par les cheveux. Quant à Amalric, il ne s'en sort pas si mal je trouev.



leunamme 15/03/2011 16:07



Par rapport à "Casino royal", Quantum of solace est particulièrement décevant. Intrigue incompréhensible, personnages secondaires qui n'ont aucune profondeur. Bref, un mauvais James Bond.



Mo5kau 15/03/2011 18:54



Il est vrai qu'à vouloir aller droit à l'essentiel (l'action), QOS en oublie parfois d'étoffer son scénario. Il m'a laissé un peu sur ma faim, mais pas déçu. J'attends la suite avec une grande
impatience.



Vlad 02/03/2011 00:19



J'ai bien aimé ca se regarde même si c'est loin de la réussite casino royale à mes yeux mais il faudrait que je le revois pour etre plus objectif n'ayant pas revu le film depuis sa sortie en
salles :$



Mo5kau 02/03/2011 20:07



Je pense qu'il mérite d'être revu à la hausse, il supporte très bien les re-visionnages.



Wilyrah 01/03/2011 20:27



Un peu moins enthousiaste que toi. La première heure est fort sympa. Le dernier tiers beaucoup plus faible. Il faut dire que Casino Royale avait tellement été kiffant, que forcément...



Mo5kau 01/03/2011 20:42



Oui Casino Royale avait placé la barre assez haut (même si en le revoyant il me paraît un peu long et les scènes de poker pas forcément très palpitantes). Mais quand même, je suis tellement fan
de Daniel Craig que le plaisir l'emporte sur les quelques défauts du film.