Film américain de Darren ARONOFSKY (1998)

Π [Pi]

Synopsis :

Max, mathématicien brillant souffrant d'insupportables migraines, est sur le point, après 10 ans de recherches, de découvrir la formule numérique qui se cache derrière le marché des changes. Mais, alors que ses travaux commencent à en ennuyer certains, se profile aux yeux de Max un secret pour lequel beaucoup seraient prêt à tuer...

Critique :

Un film en noir et blanc sur les mathématiques et la religion. Presenté ainsi, on serait tenté de s'enfuir en courant. Qu'est-ce qui m'avait poussé à l'époque à découvrir ce long-métrage obscur ? Sans doute les critiques positives à sa sortie et la part de mystère qui se dégageait des photos que j'avais pu voir. Grand bien m'a pris puisque je tenais là une première oeuvre brillante d'un réalisateur/auteur qui allait compter par la suite. Sur la forme,  (Pi) est assez déroutant. Parce que tourné dans un vrai noir et blanc, parce que certaines séquences semblent comme prise à la volée, et que parfois les plans donnent l'impression de voir à travers les yeux et l'esprit du narrateur. Ajouter à cela une musique électronique (signée Clint Mansell, qui deviendra un fidèle du réalisateur et composera d'autres chef d'oeuvre, et divers artistes comme Massive Attack ou Aphex Twin) collant parfaitement au ressenti du personnage principal. Sur le fond, est à multiples facettes, jouant à la fois sur les codes du thriller (le harcèlement que subi le héros et la paranoïa qui le gagne rapidement), du film de SF (le postulat de départ et l'installation informatique du héros) ou du film fantastique (les migraines et les visions). Expérimental et casse-gueule, Pi réussit le tour de force d'être passionnant et presque insaisissable. Pour un premier film (tourné pour une misère), il démontre un talent certain, largement confrmé par la suite.

★★★★★

Π [Pi]
Π [Pi]
Π [Pi]

Bande-annonce :

Retour à l'accueil