ALIEN³
Film américain
Réalisation : David FINCHER
Sortie française : 26 août 1992


Alien 3

Synopsis :

Le lieutenant Ripley est la seule survivante d'un massacre qui a eu lieu sur une lointaine planète. Le vaisseau dans lequel elle s'est échappée finit par échouer sur Fiorina 161, une planète pénitentiaire où vit une communauté d'une vingtaine d'hommes. Ces violeurs, assassins, infanticides, sont les plus dangereux détenus de l'univers, mais ils vont devoir faire face à un danger plus fort qu'eux. Car Ripley n'est pas venue seule...
    
Alien 3


Critique :

Il est toujours intéressant de revenir aux premières oeuvres d'un artiste, surtout dans le cas d'un réalisateur talentueux comme David Fincher. Mais avant toute critique, un petit rappel des faits s'impose. Fort de son travail dans le domaine de la publicité et du clip, Fincher (qui n'a pas encore 30 ans) se voit confier la réalisation du troisième volet de la saga Alien et un budget d'environ 60 millions de dollars. Une première à l'époque. Précisons aussi que la production du film est chaotique, dans le sens où plusieurs scénaristes et réalisateurs se sont vus attachés au projet avant de claquer la porte. Fincher débarque alors même que le scénario n'est pas bouclé ! On peut dire qu'il va se jetter corps et âme dans ce film pour le mener à bien. Mais c'était sans compter sur le studio qui entend quand même garder la main mise sur son bébé. En résulte de nombreux désaccords entre un jeune réalisateur pleins d'idées et de fougue et des studios qui  imposent coupes et rajouts.

Alien 3
    
Quand est-il alors du résultat final ? On sent comme une volonté de revenir aux sources (l'angoisse du huis-clos) et de rompre avec la débauche d'explosion du second volet. Les éléments de technologie sont inexistants ou hors d'usage. Et pour se défendre, seulement des haches et du feu. Flotte ainsi sur le film comme une ambiance médiévale, où les tunnels de la prison seraient les donjons d'un château maudit et l'alien le dragon à chasser (un des protagoniste le décrit d'ailleurs de cette manière). La première partie (la plus réussie) nous présente l'arrivée de Ripley sur la prison et le double combat qui l'attend : survivre à ce monde d'hommes ultra-violents et survivre à l'alien qui prend peu à peu ses marques. La seconde est consacrée à la traque de la bête et à son extermination. Parmi les images et les scènes marquantes du film : Ripley (encore une fois parfaitement incarnée par Sigourney Weaver) le crâne rasé, la naissance de l'alien, la première rencontre de Ripley et de l'alien, les poursuites dans les tunnels vues à travers les yeux de la créature.

Alien 3

Est-ce que ce troisième volet est moins bon ou meilleur que les autres ? Disons qu'il faut poser la question autrement et se demander si ce film a sa place dans la saga. La réponse est clairement oui. A noter qu'il existe une version alternative datant de 2003. Mais il ne s'agit bien sûr pas d'un Director's Cut. Il est peu probable qu'on y ait droit un jour, Fincher ne semblant pas vouloir revenir sur cette période. Une mauvaise expérience pour lui (il a en partie renié ce film) mais qui lui donnera l'occasion d'exploser sur Seven.

★★★★☆ 

Bande-annonce :

Retour à l'accueil