Film de Darren ARONOFSKY (2014)

NOE

Synopsis :

Sur une Terre desséchée au propre comme au figuré, Noé, père de famille, mage, guerrier et soigneur, reçoit un message de Dieu. L'humanité ayant souillé la Création, celle-ci va être purifiée par les eaux. Prenant sa famille sous son bras, il s'élance vers le fameux mont Ararat en esquivant les sbires d'un seigneur de guerre. Son objectif: sauver ce qui peut l'être et ce qui le mérite...

Avant-goût :

Futur projet du réalisateur de Black Swan (dont on a beaucoup parlé en début d'année). Il s'agira grosso-modo, compte tenu du budget (environ 150 millions de dollars) et du sujet (un personnage de la génèse), d'un blockbuster religieux. C'est Russell Crowe (Man of Steel) qui hérite du rôle titre. Au castin également, Jennifer Connelly (déjà présente dans Requiem for a Dream), Antony Hopkins (Wolfman) et Emma Watson. Comme pour The Fountain, Aronofsky sort (en plusieurs tomes) la bande-dessinée en prélude à son adaptation :

 

NOE

Critique :

Entre les rumeurs de remontage du film par les studios (parce que les projections tests n'avaient pas été concluantes auprès d'une certaine partie du public) et les diverses interdictions de sortie dans plusieurs pays du monde arabe (parce que la représentation d'un prophète n'est pas autorisée), ce Noé semblait mal parti. Sans parler de mettre tout le monde d'accord, il semble déjà trés difficile de discuter du fait religieux. Pourtant, loin des polémiques, Aronofsky nous offre un blockbuster (biblique donc) abouti, tant sur le fond que sur la forme. Je ne sais pas si le film est fidèle au texte d'origine (l'Ancien Testament), mais pour un non croyant comme moi l'histoire est assez captivante. Le film est clairement divisé en deux parties, la construction de l'arche et le déluge. Le monde qu'on nous présente est violent, et si l'on comprend les motivations de Noé au départ, ses actes deviennent de plus en plus extrémistes. Là où la première partie donne plus dans les effets spéciaux, la seconde se veut plus intimiste. Sur la forme, l'environnement proposé est un mélange de paysages post-apocalyptiques et d'héroïc-fantasy. Que ce soient les monstres de pierre tant décriés ou le déluge à proprement parlé, les effets spéciaux sont bluffants. Quant au casting, il complête la réussite du film : Russel Crowe en Noé, la toujours impéccable Jennifer Connelly ou la prometteuse Emma Watson.

★★★★☆

Bande-annonce (VF) :

Sortie française : 9 avril 2014

Retour à l'accueil