Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

Roman de Chuck PALAHNIUK (2003)
Editions Gallimard (Folio Policier)

Résumé :

La vie de Shannon ressemble à un conte de fées pour adolescentes : mannequin jeune et jolie, elle se partage entre son petit copain et Evie, sa meilleure amie, mannequin comme elle. Un jour, au volant de sa voiture, une balle perdue lui brise la mâchoire inférieure. À jamais défigurée, tellement laide que son entourage fait semblant de ne pas la voir, Shannon est projetée dans un monde invisible dont elle devient un monstre emblématique. C'est à l'hôpital que Shannon va trouver son salut en la personne de Brandy Alexander, transsexuel excentrique près de l'opération définitive. Grâce à elle, Shannon va apprendre à se réinventer une autre vie dans cette société américaine où tout n'est qu'apparence. Lors d'une course-poursuite rocambolesque qui la conduit à travers les États-Unis et le Canada, Shannon, rompant le cercle des apparences, connaîtra enfin la vérité...

Monstres Invisibles

Critique :

Monstres Invisibles est le premier ouvrage écrit par Palahniuk, mais seulement le deuxième à avoir été publié aux Etats-Unis. Il aura fallu le succès de l'adaptation ciné de Fight Club par David Fincher, et de la sortie du livre éponyme, pour que Monstres Invisibles sorte. Comme dans beaucoup de ses romans,  Palahniuk montre un attachement pour les personnages en marge de la société (ici un travesti et une mannequin défigurée), et qui ont quelque chose à fuir. Critique d'un monde qui ne juge que par la beauté, Monstres Invisibles est ponctué de références à la mode (plutôt drôles) et aux opérations chirurgicales (plutôt trash). Une fois n'est pas coutume, la narration est éclatée, à l'image de l'héroïne.  J'ai particulièrement aimé les passages mettant en scène Shannon et ses parents. Un peu  trop de coups de théâtre à mon goût, mais Monstres Invisibles reste un roman très recommandable.

★★★☆☆

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dicky le Canard 11/05/2010 12:31



Fight club est le roman que Michalski a raté et pas qu'un peu pour la traduction...Pour Choke il a vraiment assuré et depuis il se dépasse parce que traduire du Palahniuk n'est pas une mince
affaire (surtout Pygmy). Monstres invisibles n'est il pas en fait le premier roman de Palahniuk, si je me souviens bien ce qu'il raconte dans L Festival de la couille et autres histoires vraies.
C'est peut être celui que j'ai le moins aimé avec à l'estomac, qui n'est qu'un vide tiroirs où l'histoire principal est un peu lourdos. Choke et Survivant sont mes préférés.



Moskau 11/05/2010 18:02



Bonjour Dicky, bienvenue sur Moskauland Drive !


Je n'ai pas encore lu le Festival, mais je précise bien que Monstres Invisibles est le premier roman de Palahniuk. Seulement il n'a pas été publié tout de suite. Concernant A l'Estomac, les
nouvelles (pas toutes) sont plus intéressantes que la trame elle-même c'est vrai.



SysTooL 10/05/2010 10:13



FIGHT CLUB, c'est l'exception, justement... mais les suivants (et les romans d'Ellroy), c'est de la balle en VF, ce qui n'était pas chose aisée



Moskau 10/05/2010 18:14



Je ne savais pas qu'il avait traduit les romans d'Ellroy, merci pour l'info !



SysTooL 09/05/2010 22:00



J'ai un peu lâché prise avec Rant, en fait... car j'ai un peu l'impression que Chucky tourne en rond... par ailleurs, j'essaie au maximum de le lire en anglais, même si la traduction de F.
Michalski est excellente! Cela mérite d'être mentionné, car ce n'est pas souvent le cas avec les traductions françaises!



Moskau 09/05/2010 22:16



Je trouve que les sujets de ces romans sont toujours très originaux, mais c'est vrai que le style peut sembler un poil répétitif. Concernant Rant, c'est un bon roman (dans la forme déjà), mais
j'ai eu beaucoup de mal avec la partie consacrée au "crashing" (au niveau de la longueur).


Pour Michalski, ton opinion va dans le sens inverse de ce que j'ai souvent lu, à savoir que ses traductions n'étaient pas très bonnes (on lui reproche notamment son fameux "club de la cogne").
Toi qui lit les romans dans la langue original, tu es sans doute plus à même de juger.



SysTooL 09/05/2010 21:38



On est encore loin de la virtuosité d'un CHOKE ou de SURVIVANT, mais on sent déjà poindre le talent de Palahniuk et ses personnages marginaux, en effet!

SysT


PS : dans les romans plus récents déjà traduits, on peut ajouter "Peste" (Rant), en attendant Pygmy



Moskau 09/05/2010 21:52



Fight Club tient une place particulière (de part son adaptation ciné), mais c'est Survivant que je préfère (et que j'adorerais voir adapter au ciné). C'est vrai que j'aurais pu ajouter Peste (et
le Festival de la Couille également). Concernant Pigmy, il est déjà traduit et disponible à la vente.