Série américaine (2013)
Ecrite par Beau WILLIMONT
Réalisée par David FINCHER, James FOLEY, Carl FRANKLIN, Joel SCHUMACHER, Charles McDOUGALL et Allen COULTER 
13 épisodes
HOUSE OF CARDS (saison 1)
HOUSE OF CARDS (saison 1)
HOUSE OF CARDS (saison 1)
HOUSE OF CARDS (saison 1)
HOUSE OF CARDS (saison 1)
HOUSE OF CARDS (saison 1)
HOUSE OF CARDS (saison 1)
HOUSE OF CARDS (saison 1)

Synopsis :

Frank Underwood, un homme politique américain membre du Congrès démocrate, est également le whip de son parti à la Chambre des représentants. En tant que whip (coordinateur de groupe en français), son rôle est de s'assurer que tous les membres de son parti sont présents lors des votes, et surtout, qu'ils votent bien selon les consignes du parti. Ainsi, Frank Underwood est une personnalité influente de la politique américaine et c'est à ce titre qu'il aide le sénateur Garrett Walker à briguer la fonction suprême en échange d'un poste de secrétaire d'Etat. Seulement, une fois élu à la présidence, Walker n'a que faire de sa promesse, une situation qui met hors de lui Frank Underwood. Furieux, ce dernier décide de partir en croisade contre le nouveau président afin de le discréditer. Pour cela, il trouve le soutien bien venu du député Peter Russo et de la journaliste Zoe Barnes...

Avant-goût :

Première incursion de David Fincher dans le petit écran. House of Cards est un remake d'une série anglaise diffusée en 1990 et tirée d'un roman de Mickael Dobbs. On y retrouve Kevin Spacey (Seven), Robin Wright (Millénium), Kate Mara et Corey Stoll (The Strain). Fincher est en charge de la réalisation des deux premiers épisodes.

Critique :

Une série sur les coulisses du pouvoir exécutif et législatif américain ? Il fallait au moins le nom de David Fincher et celui de Kevin Spacey pour susciter mon intérêt et m'inviter à suivre cette partie d'échec. Premier constat, Spacey est parfait dans la peau de Frank Underwood, homme trahi mais prêt à tout pour prendre sa revanche. Il incarne à merveille ce manipulateur de première, qui sait toujours où placer ses pions ou rebondir en cas de coup dur. Beaucoup d'humour noir, notamment lorsque le personnage brise le quatrième mur en s'adressant directement au spectateur. Effet garanti. Et puis comme derrière chaque grand homme il y a une femme, Frank Underwood ne serait pas là où il en est sans sa femme Claire (Robin Wright). Elle pousse son mari à agir et à ne pas se lamenter. Son ambition est tout aussi vorace. Ces deux là semblent s'être parfaitement trouvés, même si tout n'est pas rose entre eux. Ils forment en tout cas un couple assez atypique à la télévision. Quant aux personnages secondaires, je retiens surtout celui de Peter Russo (interprété par Corey Stoll). Pion d'Underwood, il apporte beaucoup d'émotion dans un univers finalement très froid. Traitée comme un thriller, avec une ambiance et une esthétique proche des films de Fincher, la série tient ses promesses.
★★★★☆

HOUSE OF CARDS (saison 1)

Diffusion : 01 février 2013

Retour à l'accueil