Film américain de Quentin TARANTINO (2012)

Django Unchained
Django Unchained
Django-Unchained---02.jpg
Django Unchained
Django Unchained
Django Unchained
Django Unchained
Django Unchained

Synopsis :

Dans le sud des Etats-Unis, durant la Guerre de Sécession, un ancien dentiste allemand reconverti en chasseur de primes libère Django, un esclave, et le forme afin de lui permettre de libérer sa femme des mains de Calvin Candie, un riche et terrible propriétaire terrien...

Avant-goût :

Nouveau film de Tarantino qui s'attaque cette fois-ci frontalement au western spaghetti. Au casting on retrouve : Jamie Foxx, Christoph Waltz (déjà présent dans Inglourious Basterds), Leonardo DiCaprio (Inception), Samuel L. Jackson (déjà présent notamment dans Pulp Fiction).

Critique :

Le Tarantino nouveau est arrivé, pour notre plus grand plaisir (du moins le mien). Le réalisateur nous offre cette fois-ci un délicieux mélange entre "western spaghetti" et "blaxploitation". Dans son Django Unchained, il maîtrise pleinement son art. Les dialogues (longs) sont savoureux, non seulement bien écrits, drôle, mais utiles à la narration (narration d'ailleurs très linéaire, contrairement à ce quoi Tarantino nous avez habitués jusqu'à maintenant). Quant aux musiques présentes dans le film (du Ennio Moriconne, de la soul, du rap), elles sont non seulement bien choisies, mais collent en plus parfaitement aux images. Du coup, l'ensemble de tous ces éléments rendent le film encore plus fluide, plus cohérent et par conséquent plus percutant. D'autant que le casting (bien choisi, comme d'habitude) est à l'avenant. Encore une fois, la présence de Chritoph Waltz chez Tarantino fait des merveilles. Son rôle est assez proche finalement de celui qu'il interprétait dans Inglourious Basterds, c'est-à-dire un type qui maîtrise les langues (anglais, français et bien sûr allemand) et le langage, et qui sait en user pour tourner les situations à son avantage, non sans humour. Sauf qu'après avoir endossé le rôle d'un nazi dans Inglourious Basterds, Waltz se retrouve du bon côté de la force dans Django Unchained. Autre excellente interprétation, c'est celle de Leonardo DiCaprio. On ne l'attendait pas vraiment dans la peau du salaud (et quel salaud !), mais il s'en tire très bien, et semble y prendre plaisir. Autre salaud (y'a a beaucoup dans le film), c'est celui joué par Samuel L. Jackson, presque méconnaissable en maître de maison, presqu'aussi détestable que celui pour qu'il travaille. Quant au rôle-titre, Django donc, les différentes bandes-annonces m'avaient laissé un peu dubitatif. Parlant à voix basse, maîtrisant ses gestes, j'avais l'impression d'un héros un brin transparent. Mais finalement, Jamie Foxx assure et gagne en envergure au fur et à mesure que son personnage acquiert sa liberté. L'un des éléments du cinéma de Tarantino, c'est la violence. Django Unchained n'échappe pas à la rêgle, au contraire, c'est peut-être même le film le plus violent du réalisateur. Les scènes de fusillade sont nombreuses, et les murs blancs ne le restent jamais très longtemps. Mais la violence du film, c'est aussi celle d'une époque. Car Tarantino mêle sa petite histoire à la grande, en utilisant comme trame de fond l'esclavagisme. Un sujet encore assez délicat que le réalisateur choisit d'aborder sans pincette. Beaucoup de polémiques autour de ce film (que je ne trouve pas vraiment justifiées), qui a déjà remporté le Golden Globe du meilleur scénario et du meilleur second rôle (pour Christoph Waltz), en attendant les Oscars. Django Unchained est un très bon film de Tarantino. Donc un très bon film.

★★★★★

DJANGO UNCHAINED
DJANGO UNCHAINED

Bande-annonce (VOST) :


Bande-annonce n°2 (VOST) :

Retour à l'accueil