Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM AMERICAIN

Réalisation
:
Ridley Scott

Genres :
Action
Science-fiction
Thriller

Sortie française :
15 septembre 1982

Casting :
Harrison Ford
Rutger Hauer
Sean Young
Edward James Olmos
M. Emmet Walsh
Daryl Hannah
William Sanderson
Brion James
Joe Turkel
Joanna Cassidy
BLADE RUNNER | Critique qui rêve de moutons électriques
BLADE RUNNER | Critique qui rêve de moutons électriques
BLADE RUNNER | Critique qui rêve de moutons électriques
BLADE RUNNER | Critique qui rêve de moutons électriques
SYNOPSIS

Dans les dernières années du 20ème siècle, des milliers d'hommes et de femmes partent à la conquête de l'espace, fuyant les mégalopoles devenues insalubres. Sur les colonies, une nouvelle race d'esclaves voit le jour : les répliquants, des androïdes que rien ne peut distinguer de l'être humain. Los Angeles, 2019. Après avoir massacré un équipage et pris le contrôle d'un vaisseau, les répliquants de type Nexus 6, le modèle le plus perfectionné, sont désormais déclarés "hors la loi". Quatre d'entre eux parviennent cependant à s'échapper et à s'introduire dans Los Angeles. Un agent d'une unité spéciale, un blade-runner, est chargé de les éliminer. Selon la terminologie officielle, on ne parle pas d'exécution, mais de retrait...

J'ai vu tant de choses que vous humains, ne pourriez pas croire. J'ai vu de grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion. J'ai vu des rayons fabuleux, des rayons C, briller dans l'ombre de la porte de Tannhauser. Tous ces moments se perdront dans l'oubli, comme les larmes dans la pluie. Il est temps de mourir.

CRITIQUE

Sous genre de la science-fiction, le cyberpunk est apparu au début des années 80 et a depuis essaimé ses thématiques dans de nombreux média, dont le cinéma. Adaptation libre du roman de Philip K. Dick Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?, Blade Runner est à ce titre un film incontournable de la cyberculture. 27 ans après sa sortie en salle, ce troisième long-métrage de Ridley Scott narrant "les angoisses existentielles d'un androïde plus humain que l'humain" n'a rien perdu de ses qualités. Visuellement, Blade Runner reste une référence, l'univers futuriste imaginé étant d'une richesse incroyable. L'immersion dans le film est immédiate, de par les décors, le rythme, la musique (composée par Vangelis) et les acteurs. Un mot sur ces derniers : Harrison Ford est impeccable dans la peau de l'agent Deckard  (dont la vraie nature reste ambiguë), Sean Young extrêmement touchante dans le rôle de Rachel, et Rutger Hauer, terrifiant en chef des repliquants, mais dont la quête d'immortalité fait de lui finalement une proie plus humaine que le chasseur. Une oeuvre sombre, riche de réflexion, de poésie et d'images fortes.  Bide commercial à sa sortie (car trop sombre), Blade Runner devint au fils des années un film culte. Son ambiance unique, dont se sont inspirés d'innombrables artistes, permit l'existence d'autres longs-métrages tels que Dark City ou Matrix. Un chef-d'oeuvre de la science-fiction (et du cinéma en général) qui n'a toujours pas fini de livrer tous ses secrets.

NB : il existe plusieurs versions du film, de la version sortie en salle en 1982  (avec son affreux happy-end exigé par les studios) jusqu'au Final Cut de 2007 (objet de cette critique), en passant par le Directors'cut de 1992.
 


AVIS
★★★★★

Voir aussi :
Blade Runner 2049

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robby Movies 17/09/2009 08:19

Le final avec le survol des montagnes était bien présent dans la version du film exploitée en France en 1982. Ce n'est qu'avec le director's cut (1992 je crois) qu'elle a disparu. ;)Robby

Moskau 18/09/2009 18:43


Bonjour Robby !

Tu as parfaitement raison, merci d'avoir rectifier mes propos...

A bientôt sur Moskauland...


samom 10/09/2009 22:45

un classique qui se regarde avec autant de plaisirénorme réalisation et casting 5 étoiles

Moskau 15/09/2009 19:22


Un des rares films que je peux regarder deux fois de suite sans problème...


dasola 06/09/2009 23:08

Bonsoir Moskau, j'ai vu ce film à sa sortie. Concernant l'affreux happy end", cela ne m'avait pas frappée. "Happy end", c'est beaucoup dire. Cela laissait en suspens énormément de choses. Je n'ai pas vu les autres fins. Il faudrait que je me remette à voir au moins une ou deux versions. La note 19/20 est amplement méritée. Comme je le dis souvent: copié maiss jamais égalé. Bonne soirée.

Moskau 08/09/2009 19:40


Je ne sais pas si c'est vraiment le happy end (où furent utilisés des rushes du Shining de Kubrick) en question que tu as vu, cette version du film n'ayant été exploité qu'aux US.


Jumbo 29/08/2009 22:27

Film sublime ouais, ambiance dingue, anti-héros pathétique comme tous les personnages en fait, et une dernière partie vraiment, mais vraiment magnifique (à partir de la course poursuite finale entre Harrison et Rutger).

Moskau 29/08/2009 23:58



Bienvenue sur Moskauland Drive !

Dommage que ce film n'ait pas eu le succès qu'il méritait dès sa sortie...



eelsoliver 16/08/2009 23:01

Enorme film de Ridley Scott: l'une des références en matière de film de science fiction et qui doit beaucoup à l'oeuvre de Fritz Lang, le fameux metropolis.

Moskau 18/08/2009 21:00


Oui, tu fais bien de rappeler cette référence !


alamissamoun 16/08/2009 22:31

Effectivement la différence avec la fin du Director's cut est plutôt mince, mais le DVD propose également une foule de bonus vraiment sympas avec un making of, des interviews, des bandes annonces, des art works etc... J'ai acheté le DVD chez Virgin et j'ai bénéficié de leur campagne 5 dvds pour 30 euros. Le film est affiché à 10 euros mais je ne l'ai payé que 6 euros en fin de compte avec 4 autres: No Coutry for Old Men, American Gangster, Le Prestige et Trois Enterrements.

Moskau 18/08/2009 20:59


Très bons choix !


alamissamoun 16/08/2009 18:07

Cette version Final Cut est extraordinaire. Proposant toutes les fins possibles du film elle propose surtout celle que Ridley Scott avait toujours imaginé et qui (selon moi) est la meilleure. Concernant la restauration de l'image et du son c'est également un des gros atouts du dvd qui offre un confort de visionnage inédit. N'hésite pas, surtout à ce prix là (j'ai payé le DVD 10€ ^^) 

Moskau 16/08/2009 18:17



Est-ce qu'il y a vraiment une grosse différence entre la fin proposée sur le Final Cut et celle du Director's Cut de 1992 ? J'ai lu que le ciel bleu (quand la colombe s'envole) avait été remplacé
par un ciel sombre, j'espère qu'il n'y a pas que ça. 10 €, c'est vraiment pas cher, tu l'as acheté où le DVD ?



alamissamoun 15/08/2009 10:32

Le meilleur film de science fiction de tous les temps. ce qui est incroyable c'est que je me suis acheté la version final cut en DVD cette semaine pour remplacer ma vieille VHS et que je voulais faire un billet dans les prochaines semaine =).Tu m'a devancé ^^.

Moskau 15/08/2009 12:05



J'avais justement dans l'idée d'acquérir ce DVD

Tu me diras si cette version vaut le coup, peut être pas au niveau des infimes changements apportés au montage, mais au niveau de la restauration de l'image et du son.