Film américain de Richard KELLY (2009)



Synopsis :

Norma et son époux mènent une vie paisible dans une petite ville des Etats-Unis jusqu'au jour où une mystérieuse boîte est déposée devant leur domicile. Quelques jours plus tard, se présente l'énigmatique Mr. Arlington qui leur révèle qu'en appuyant sur le bouton rouge de la boîte, ils recevraient un million de dollars, mais cela entraînerait la mort d'un inconnu...

   
The Box

Avant-goût :

Le film est adapté d'une nouvelle de Richard Matheson (Button Button, publiée en 1970) qui avait déjà fait l'objet d'un épisode de la fameuse série La Quatrième Dimension, et met en scène Cameron Diaz et James Marsden. Il a demandé 8 mois de postproduction compte tenu des nombreux effets visuels et ne devrait pas connaître de sortie aussi chaotique que Southland Tales.
 
THE BOX
THE BOX

Critique :

A la vision de ce troisième film de Richard Kelly une chose est sûre, nous sommes en territoire connu. Les thèmes chers au réalisateur (à savoir le temps, l'espace et le sacrifice) sont  de nouveau présents, et on pourrait presque parler d'obsession, Kelly semblant faire le même film à chaque fois. Mais ce sentiment n'est pas pour me déplaire, étant friand de ce cinéma là. On pouvait penser que The Box serait plus accessible, mais Kelly livre finalement un long-métrage assez complexe (moins que Southland Tales quand même). Le réalisateur multiplie les pistes et nous entraine sur un terrain très "science-fictionnesque". Il mèle expédition vers Mars, pensée sartrienne et religion, chacun pouvant finalement se faire sa propre lecture du film. Mais si ce genre de construction "puzzle" fonctionnait très bien pour Donnie Darko et Southland Tales, elle donne ici une impression de confusion, les éléments s'imbriquant peut être moins bien. Malgré tout, la mise en scène de Kelly est impeccable. Ce dernier ne s'adonne pas au montage épileptique à la mode et vise avant tout l'effacacité, et ça marche. Un mot sur le casting. La prestation de Cameron Diaz s'avère surprenante et rend son personnage touchant. A ses côtés, James Marsden est un mari convaincant. Quant à Franck Langella, son rôle d'homme mystère lui convient à merveille (aidé en cela par des effets spéciaux très réussis). Au final, The Box est un film riche. Une nouvelle vision sera nécessaire pour bien le cerner, ce qui est déjà un signe de qualité.

★★★★☆

Sortie française : 4 novembre 2009

Retour à l'accueil