Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM AMERICANO-FRANCO-JAPONAIS

Réalisation
:
Sofia Coppola

Genres :
Biopic
Drame
Histoire
Romance

Sortie française :
24 mai 2006

Casting :
Kirsten Dunst
Jason Schwartzman
Judy Davis
Rip Torn
Rose Byrne
Asia Argento
Molly Shannon
Shirley Henderson
Danny Huston
Marianne Faithfull
MARIE-ANTOINETTE | Critique sans tête
MARIE-ANTOINETTE | Critique sans tête
SYNOPSIS

Evocation de la Reine d'origine autrichienne, épouse mal-aimée de Louis XVI guillotinée en 1793. Au sortir de l'adolescence, une jeune fille découvre un monde hostile et codifié, un univers frivole où chacun observe et juge l'autre sans aménité. Mariée à un homme maladroit qui la délaisse, elle est rapidement lassée par les devoirs de représentation qu'on lui impose. Elle s'évade dans l'ivresse de la fête et les plaisirs des sens pour réinventer un monde à elle. Y a-t-il un prix à payer à chercher le bonheur que certains vous refusent ?

CRITIQUE
Un film historique... Mouais... Pas le genre cinématographique le plus trippant. Sur Marie-Antoinette en plus... A priori, un personnage pas forcément très appréciable de l'histoire de France. Sauf que derrière la caméra c'est Sofia Coppola, et que devant c'est Kristen Dunst. Là ça change beaucoup de choses. Parce que Sofia Coppola n'est pas seulement "la fille de", elle est avant tout une vraie cinéaste. Pour s'en convaincre, rappelons-nous de ses deux premiers films, à savoir Virgin Suicides (cinq adolescentes en mal de vivre dans une ville de l'Amérique puritaine des années 1970) et Lost in Translation (rencontre de deux âmes esseulées à Tokyo). Il n'est donc pas étonnant finalement qu'elle ait choisi d'évoquer cette figure historique qu'est Marie-Antoinette. On retrouve ici un thème cher à la réalisatrice, celui de l'adolescence confrontée à un monde étrange.  Point de lourdeur dans la reconstitution, et c'est un vrai régal de se plonger dans ce XVIIIème siècle très 80's. C'est lumineux, c'est mélancolique. On y danse sur du New Order. C'est une comédie, c'est un drame. Un film porté de bout en bout par son actrice principale, Kristen Dunst (déjà présente dans Virgin Suicides).


AVIS
★★★★☆

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eelsoliver 08/09/2008 19:07

Mouaif... je n'en garde pas un souvenir impérissable!J'ai surtout eu l'impression de regarder le magazine PARIS MOCHE! Euh... pardon Match!Voir Marie-Antoinette ouvrir son placard avec des tas de chaussures et de robes, non, ça ne m'a pas enchanté!je trouvais les précédents films de Sofia Coppola nettement plus intéressants (même si très diiférents).

MO5K@U 08/09/2008 19:17



On est d'accord, il y a surtout à voir dans ce film, pour la vérité historique on repassera. Il faut juste y voir une tentative de la part de Coppola de nous montrer une Marie-Antoinette moderne.



Gally 09/12/2007 19:21

J'ai bien aimé ce film moi , le visionnage des bandes annonces m'avait hérissé le poil et j'avais jugé sans connaitre le bébé de Sofia Coppola , ben j'ai revu ma copie !Le mélange crinolines et zik acidulée fonctionne du feu de dieu , faut juste oublier un peu ses livres d'histoire et juste observer cette haute figure de notre histoire , une femme vendue pour sceller une alliance entre deux pays et qui n'avait rien demandé , qui s'ennuyait et subissait des régles de vie assez gores ...Bref , Sofia décrit trés justement une ado affamée de plaisirs et avide d'oublier ses peines en s'enfonçant dans un tourbillon de plaisirs futiles qui la méneront a sa perte ..J'aime !

MO5K@U 09/12/2007 19:53

Salut Gally, merci de ta visite. Tiens, ça me fait penser que mon DVD de Lost in Translation n'a toujours pas refait surface... Si je retrouve celui qui me l'a emprunté (pour ne pas dire autre chose), je le transforme en apéricubes...

dasola 04/12/2007 15:35

Ce n'est pas désagréable à regarder et à écouter mais j'ai trouvé le contenu aussi superficiel que le contenant. On n'apprend pas grand chose. La seule allusion historique c'est quand Lafayette parle de l'Amérique. Seul le plan où Marie-Antoinette baisse la tête comme sur la guillotine a quelque chose de poignant. Mais c'est vraiment la fin du film. Je mattendais vraiment à autre chose de la réalisatrice du très bon Virgin Suicides.

MO5K@U 04/12/2007 20:21

Salut Dasola. J'ai l'impression qu'avec ce film tu t'attendais à voir autre chose que ce qu'il est. Ce film ne se prétend pas être un modèle de fidèlité historique, mais il se propose plutôt de nous présenter une Marie-Antoinette rock'n'roll