Court-métrage japonais de Takashi MIIKE
Troisième segment du tryptique 3 EXTREMES (2005)



Synopsis :

Une romancière à succès, aussi belle que solitaire, reçoit un bouquet de fleurs accompagné d’une invitation. L’endroit fixé n’est autre que l’endroit où sa sœur a trouvé la mort quinze ans plus tôt dans d’atroces conditions…
LA BOITE
LA BOITE
LA BOITE

Critique :

On s'attendait à une débauche d'effets gore de la part du réalisateur du saisissant Audition. Que nenni. Pour cette histoire de revenante (troisième épisode du tryptique nippon 3 Extrèmes consacré à l'horreur), le prolixe et trash Takeshi Miike fait preuve d'une étonnante sobriété dans sa mise en scène et  créé une ambiance vaporeuse et envoûtante à souhait. Rêves et réalité s'entremèlent dans cette confrontation entre l'héroïne (campée par la sublime et spectrale Kyoko Hasegawa) et son lourd passé Un film assez comtemplatif, Miike n'en oublie pas pour autant les codes du film de fantôme. Entre fantastique et merveilleux, un segment sage mais captivant.

★★★★☆

Retour à l'accueil