Film américain de Darren ARONOFSKY (2006)

The Fountain

Synopsis :

The Fountain raconte le combat à travers les âges d'un homme pour sauver la femme qu'il aime. Espagne, 16ème siècle : le conquistador Tomas part en quête de la légendaire Fontaine de jouvence, censée offrir l'immortalité. Aujourd'hui :  un scientifique nommé Tommy Creo cherche désespérément le traitement capable de guérir le cancer qui ronge son épouse, Izzi. Au 26ème siècle : Tom, un astronaute, voyage à travers l'espace et prend peu à peu conscience des mystères qui le hantent depuis un millénaire. Les trois histoires convergent vers une seule et même vérité, quand les Thomas des trois époques - le guerrier, le scientifique et l'explorateur- parviennent enfin à trouver la paix face à la vie, l'amour, la mort et la renaissance...
 
THE FOUNTAIN
THE FOUNTAIN

Critique :

Un film à la gestation difficile (défection de Brad Pitt à quelques jours du tournage, budget revu à la baisse) mais qui finalement vit le jour 6 ans après le déchirant Requiem for a Dream. Encore une fois, Aronofsky écrit lui-même le scénario. Sur une trame assez simple (l'amour  peut-il être éternel ?), il nous livre une histoire osée et alambiquée s'étalant sur 1000 ans. Un film ambitieux mais pas totalement réussi. En rentrant de pleins pieds dans cette quête d'immortalité,  je dois dire que j'ai eu un peu  de mal à faire preuve d'empathie pour le drame de ce couple. Un scénario peu impliquant pour le spectateur donc. Heureusement, une des grandes qualités du film est la prestation de Hugh Jackman (convainquant dans chacun des personnages) et de la charmante Rachel Weisz (touchante sans en faire des tonnes). Quant à la réalisation, elle confirme tout le talent de Aronofsky. Sobre mais travaillée, elle contribue à la fluidité du récit, aidée en cela par un esthétisme poussé à l'extrème (certains le trouveront de mauvais goût, d'autres comme moi le trouveront parfaitement réussi). Un petit mot également sur la musique (écrite par Clint Mansell, fidèle complice du réalisateur), tout simplement splendide. Finalement, The Fountain est un film assez experimental, qui divisera les opinions, mais qui me confirme dans l'idée que Aronofsky est un cinéaste qui compte.

★★★★☆

Bande-annonce (VO) :

Sortie française : 27 décembre 2006

Retour à l'accueil