Film sud-coréen de PARK Chan-Wook (2004)

OLD BOY

Synopsis :
 
A la fin des années 80, Oh Dae-Soo, père de famille sans histoire, est enlevé un jour devant chez lui. Séquéstré pendant plusieurs années dans une cellule privée, son seul lien avec l'extérieur est une télévision. Par le biais de cette télévision, il apprend le meutre de sa femme, meurtre dont il est le principal suspect. Au désespoir d'être séquestré sans raison apparente succède alors une rage intérieure vengeresse qui lui permet de survivre. Il est relâché 15 ans plus tard, toujours sans explication. Oh Dae-Soo est alors contacté par celui qui semble être le responsable de ses malheurs, qui lui propose de découvrir qui l'a enlevé et pourquoi. Le cauchemar continue pour lui...

Critique :

Adapté d'un manga, Old Boy, grand prix au Festival de Cannes 2004 (merci Tarantino), est le deuxième volet d'une trilogie sur la vengeance entamée par le coréen. Une vraie claque du début à la fin. La mise en scène (voir la séquence de l'attaque au marteau), la musique, le scénario, l'acteur principal (Min-Shik Choi). D'abord, cette détention éprouvante que nous vivons de l'intérieur. Ensuite la remise en liberté inattendue, drôle mais surtout mystèrieuse. Puis la soif de vengeance sur fond d'enquête. Et enfin, la révélation, superbe et terrible à la fois. Un film qui n'est pas sans rappeler le cinéma de Tarantino (tiens, encore lui ?), Lynch (la scène des fourmis) et surtout Fincher (la boîte mystérieuse de Seven, le jeu morbide de The Game, le décor final de Fight Club). J'ai adoré. Mais est-ce vraiment un hasard ?

★★★★★
OLD BOY
Retour à l'accueil