DONNIE DARKO

Film américain
Réalisation : Richard KELLY
Sortie française : 19 janvier 2001
 

DONNIE DARKO

Synopsis :


Donnie Darko est un adolescent de seize ans pas comme les autres. Intelligent et doté d'une grande imagination, il a pour ami Frank, une créature que lui seul peut voir et entendre. Lorsque Donnie survit par miracle à un accident, Frank lui propose un étrange marché. La fin du monde approche et ce dernier doit accomplir sa destinée. Des événements bizarres surviennent dans la petite ville tranquille, mais Donnie sait que derrière tout cela se cachent d'inavouables secrets. Frank l'aidera à les mettre à jour, semant ainsi le trouble au sein de la communauté...
DONNIE DARKO
DONNIE DARKO
DONNIE DARKO

Critique :

Donnie est-il schizo ou bien le lapin géant annonciateur de la fin du monde existe-t-il réellement ? Une question parmis tant d'autres que l'on se pose tout le long du film, sans jamais avoir vraiment de réponse. Ce qui fait qu'on est bien loin d'un "teen movie" banal. Et ce n'est pas la moindre des qualités du long métrage. Autour du mal adolescent, Kelly développe une histoire complexe et fait de son Donnie Darko un film assez unique. Incroyable la performance de Jack Gyllenhaal (LA révélation) en ado perturbé. Incroyable la partition de Michael Andrews, mystérieuse et menaçante. Incroyable également la façon dont le réalisateur arrive à marier vieux tubes (Joy Division, Tears for Fears...) et images, restituant au mieux une époque (la fin des années 80) sans jamais faire "daté". Il règne sur ce film une aura particulière, Lynchéenne diront certains, qui fait qu'on peut envisager l'oeuvre sous de mutiples angles de lecture. Une richesse qui tend à renforcer la qualité du film à chaque visionnage. A travers de nombreuses références, Donnie Darko est également un vibrant hommage à un certain cinéma. Un mot sur les seconds rôles : Noah Wyle (de la série Urgences), Drew Barrymore et Patrick Swayze sont tout simplement parfaits. A noter qu'on retrouve également dans le film la  propre soeur de Jack Gyllehaal, Maggie (vu dernièrement dans The Dark Knight) dans le rôle...de sa soeur. Au final, Donnie Darko est un chef-d'oeuvre. La maîtrise de Kelly surprend, d'autant plus qu'il s'agit de son premier film et qu'il en est aussi le scénariste. Un talent sur qui il faudra désormais compter.

★★★★★

Bande-annonce :
Retour à l'accueil