Film américain de Jason REITMAN (2008)

JUNO

Synopsis :

Juno MacGuff, jeune fille de 16 ans vive et futée, est confrontée à une grossesse inattendue - la sienne - le fautif étant son camarade de classe Paulie. Avec l'aide de sa meilleure amie, la pulpeuse Leah, Juno trouve des parents plus qualifiés pour son futur bébé en la personne de Mark et Vanessa, un riche et séduisant couple de banlieue qui désire ardemment adopter. Très déterminée dans sa démarche, Juno peut aussi compter sur le soutien inconditionnel de ses parents. Soutien nécessaire car l'adolescente, dans ses relations régulières avec les futurs parents adoptifs, devra faire face à des situations bien complexes avant de trouver sa place dans le monde des adultes...

Avant-goût :

Le film est présenté (par les médias et les spectateurs) comme le nouveau Little Miss Sunshine (que j'avais adoré). Cette façon de voir les choses m'agace un peu, mais après tout, si ce film est à la hauteur de Little Miss Sunshine ça me va parfaitement. Le long-métrage a fait son petit bonhomme de chemin, entre divers festivals indépendants, les Golden Globes et bientôt les Oscars, son avenir (critique et commercial) est assuré.

Critique :

Même s'il n'est pas aussi anti-conformiste qu'on veut bien nous le vendre, Juno tient toutes ses promesses. Je n'ai pu le voir qu'en VF, mais ça n'a finalement pas gâché mon plaisir (j'aurai quand même bien aimé qu'on sous-titre la chanson de fin, elle a un rapport direct avec ce que vivent les personnages). Des seconds rôles parfaits (même Jennifer Garner devient touchante au fil de l'histoire); des situations déjà vues plusieurs fois au cinéma mais rendues savoureuses grâce à des dialogues ciselés. Mais le plus grand atout de Juno reste son interprête, la craquante et talentueuse Ellen Page. Tour à tour franche du collier, drôle et émouvante, elle est définitivement l'actrice dont je suiverai de près le parcours. Ce film est la démonstration qu'on peut être drôle sans être gras, qu'on peut être émouvant sans tomber dans le pathos, qu'on peut déborder de bons sentiments sans être mielleux.

★★★★☆

JUNO

Sortie française : 6 février 2008

Retour à l'accueil