Film américain de Guillermo Del TORO (2008)



Synopsis :

Après qu'une trêve ancienne ait été brisée par le genre humain et le monde invisible du fantastique, l'enfer s'apprête à se déverser sur Terre. Le chef des mondes souterrains se prépare à envahir le reste du monde, et défie sa descendance, Hellboy, de l'en empêcher. Avec l'aide de ses compagnons du BPRD (Bureau  de Recherche et de Défense sur le Paranormal) comprenant Liz Sherman, Abe Sapiens et le nouveau venu Johann, Hellboy va s'aventurer entre deux mondes et devra faire un choix entre sa vie telle qu'il l'a connaît et la destinée qui s'impose à lui...

Avant-goût :

Hellboy est de retour pour une nouvelle aventure. On retrouve donc avec plaisir Del Toro aux commandes (un vrai fan de comics auteur d'un très bon premier épisode), Ron Perlman dans la peau de Hellboy (il est né pour l'incarner) et Selma Blair.
 

HELLBOY 2 : les légions d'or maudites
HELLBOY 2 : les légions d'or maudites

Critique :

Je ne reviendrai pas sur la traduction française ridicule du titre et sur l'idée saugrenue d'avoir sorti le film plusieurs mois après les autres pays, qui plus est face au dernier James Bond. J'espère simplement que le succès sera au rendez-vous, car il le mérite. Del Toro nous offre un spectacle riche, très riche. Visuellement, on en prend plein les yeux tout le long et plusieurs visionnages seront nécessaires pour bien apprécier chaque détail. L'occasion pour le réalisateur de débrider son imagination et de nous proposer un bestiaire des plus alléchants (le meilleur exemple est le marché des trolls). Certes le scénario est assez convenu et la deuxième partie un peu moins surprenante (on devine la fin assez tôt), mais tous les bons ingrédients du premier épisode sont là : beaucoup d'humour (une scène de biture assez irrésistible), un Abe Sapien plus présent et un Hellboy toujours aussi soupe au lait (et toujours aussi bien campé par Ron Perlman). Dans cette seconde aventure, la surprise vient du nouveau venu au sein du B.P.R.D., le Docteur Krauss. Médium capable d'investir le corps des défunts et de communiquer avec eux, ce personnage est parfaitement transposé de la BD au film. Avec son aczent alleumand, c'est un personnage plutôt haut en couleur ! Ajouter à cela un "méchant" plutôt charismatique (le prince Nuala) dont les affrontements avec Hellboy donnent lieu à des combats très lisibles et magnifiquement chorégraphiés, vous aurez compris que Hellboy II est largement aussi bon que le premier.

★★★★☆

Bande-annonce 2 :

Sortie française : 29 octobre 2008

Retour à l'accueil