Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La BO de Moskauland

Suivre

S'abonner

Rechercher

Sélections


Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM AMERICAIN

Réalisation
:
A.T. White

Genres :
Drame
Science-fiction

Diffusion (Shadowz) :
Septembre 2020

Casting :
Virginia Gardner
Christina Masterson
Eric Beecroft
Natalie Mitchell
Shannon Hollander
Elias Brett
Tanroh Ishida
Matthew Thomas Brown
Regina Saldivar
Andreas Wigand
STARFISH | Critique qui sauvera le monde
STARFISH | Critique qui sauvera le monde
STARFISH | Critique qui sauvera le monde
SYNOPSIS

Un portrait unique, intime et honnête d'une fille en deuil de la perte de sa meilleure amie en même temps qu’elle rassemble les pièces d’un mystérieux puzzle. Cela se produit juste le jour où le monde se termine tel que nous le connaissons...

CRITIQUE

Premier film d'A.T. White, Starfish en surprendra plus d'un tant l'aspect fin du monde apparaît finalement relégué au second plan, au profit du mélodrame. Clairement, l'intention du réalisateur et scénariste est de proposer avant tout un film sur le deuil et les remords. Grosso modo, Starfish se présente comme un mélange entre A Ghost story de David Lowery, Sans un bruit de John Krasinski et Monsters de Gareth Edwards (lequel est d'ailleurs remercié dans les crédits).

Retranchée dans l'appartement de son amie disparue, comme un ultime refuge, Aubrey semble dans un premier temps voir dans l'apocalypse annoncée une certaine aubaine. Apathique, attendant patiemment que tout se termine, elle finit cependant par suivre les miettes laissée intentionnellement par Grace. Le jeu de piste doit permettre d'échapper à la fin du monde, mais il est surtout le moyen pour Aubrey de laisser derrière elle ses errements passés et se reconnecter avec un monde dont elle s'éloigne de plus en plus. Il s'agit de pardonner et d'oublier.

Si A.T. White offre quelques scènes horrifiques réussies, se permettant même une séquence animée, on sent bien que le spectaculaire et les éléments de science-fiction passent après l'introspection de son personnage principal. Terriblement émouvant et d'une sincérité désarmante, Starfish s'avère être un film extrêmement personnel pour son réalisateur. Dédié à une certaine Sayako 'Grace' Robinson, les bénéfices du film ont été reversés pour la recherche contre le cancer.


AVIS
4.0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article