Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La BO de Moskauland

Suivre

S'abonner

Rechercher

Sélections


Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM JAPONAIS

Réalisation
:
Hideo Nakata

Genres :
Horreur
Mystère

Sortie française :
11 avril 2001

Casting :
Nanako Matsushima
Miki Nakatani
Yûko Takeuchi
Hitomi Satô
Yôichi Numata
Yutaka Matsushige
Katsumi Muramatsu
Rikiya Ôtaka
Masako
Daisuke Ban
SYNOPSIS

Un soir, seules à la maison, deux lycéennes se font peur en se racontant une mauvaise blague. Une étrange rumeur circule à propos d'une cassette vidéo qui, une fois visionnée, déclenche une terrible malédiction : une mort annoncée sept jours plus tard. Après le décès de sa cousine Tomoko Oishi, Reiko Asakawa, une jeune journaliste, enquête, mais très vite le maléfice la rattrape...

CRITIQUE

Impossible de parler de cinéma fantastique et horrifique japonais sans évoquer le film qui a renouveler le genre à l'aube des années 2000 : Ring. Adaptation du roman éponyme de Kōji Suzuki (publié au japon en 1998), le film de Hideo Nakata rencontre un énorme succès public et critique à sa sortie. Contribuant au renouveau du film de fantômes japonais des années 50-60 (appelés yūrei eiga) et fer de lance du mouvement de la J-Horror, Ring devient une référence incontournable, engendrant quantité de suites, remakes et autres succédanés.

Ring, c'est tout d'abord une légende urbaine, dans la quelle une malédiction se répand comme un virus par le biais d'une vidéo maudite. Une vidéo, certes très courte, qui en elle-même suscite l'effroi, autant par les images et les sons qu'elle contient que son origine et son sens qui nous échappent totalement.

Ring, c'est un drame familial nappé d'éléments surnaturels (inspiré d'une histoire vraie : celle d'une femme, soit disant dotée d'un don de voyance, ayant mis fin à ses jours en sautant dans un volcan). L'aspect ludique et labyrinthique de l'enquête, emmenée par la journaliste Reiko Asakawa et son ex-mari Ryūji Takayama, fonctionne et embarque le spectateur. D'autant que le climax se veut oppressant, l'heure fatidique approchant pour Reiko.

Ring, c'est aussi un rebondissement inattendu et bienvenu (dans le sens où il nous épargne un happy-end), et surtout effrayant à souhait. Sans doute la scène la plus mémorable du film et qui nous présente enfin le personnage de Sadako, modernisation de l'onryō, l'esprit vengeur. L'interprétation couplée à la mise en scène marqueront les esprits.

La réputation du film n'apparaît donc pas usurpée et, plus de 20 ans après, ses qualités tiennent toujours la route. Contenant beaucoup d'éléments passionnants, captivants et effrayants en son sein, Ring bénéficie également de la mise en scène de Hideo Nakata, qui, avec maîtrise et sans effets ostentatoires, fait admirablement le travail. Un classique.


AVIS
5.0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article