Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM FRANCO-BELGE

Réalisation
:
Julia Ducournau

Genres :
Drame
Fantastique
Horreur

Sortie française :
15 mars 2017

Casting :
Garance Marillier
Ella Rumpf
Rabah Nait Oufella
Laurent Lucas
Joana Preiss
Bouli Lanners
Marion Vernoux
Thomas Mustin
Marouan Iddoub
Jean-Louis Sbille
GRAVE | Critique sang pour sang végétale
GRAVE | Critique sang pour sang végétale
SYNOPSIS

Dans la famille de Justine tout le monde est vétérinaire et végétarien. À 16 ans, elle est une adolescente surdouée sur le point d'intégrer l'école véto où sa sœur aînée est également élève. Cependant, à peine installés, le bizutage commence pour les premières années. On force Justine à manger de la viande crue. C'est la première fois de sa vie. Les conséquences ne se font pas attendre. Justine découvre sa vraie nature...

CRITIQUE

Multi-récompensé (et notamment du Grand Prix et du Prix de la critique au Festival de Gerardmer 2017) et nominé 6 fois aux Césars 2018, Grave est à n'en pas douter une première œuvre qui aura profondément marqué les esprits. Du genre à établir un avant et un après. Du genre à lever des barrières, notamment pour les femmes désireuses de passer derrière la caméra. On peut toujours faire la fine bouche en regrettant que le film ait fonctionné davantage à l'étranger qu'à domicile (plus de 350 000 entrées en Espagne, quand il en récolte à peine 150 000 à domicile) et qu'il n'ait été QUE nominé aux Césars.

Scénariste et réalisatrice, Julia Ducournau livre un premier long-métrage coup-de-poing, sur fond d'attirance pour le sang humain. Porté de bout en bout par une Garance Marillier impressionnante dans son amplitude de jeu (entre innocence et assurance trouble), ce combat que se livrent l'humanité et l'animalité embarquera le spectateur dans des zones inconfortables, mais non sans une certaine émotion. Plus qu'un film d'horreur, Grave est avant tout un drame.

Bien sûr, le film ne manque pas d'un petit côté provocateur et transgressif, mais Julia Ducournau parvient à un savant dosage qui évite à l'ensemble de sombrer dans la farce (ce que le twist aurait pu faire). Son sens de la mise en scène et de la narration (ainsi que la partition de Jim Williams) nous plonge avec force et justesse dans un cauchemar qui restera encore longtemps en tête.


AVIS
★★★★☆

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article