Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM IRLANDO-BELGO-BRITANNIQUE

Réalisation
:
Neasa Hardiman

Genres :
Aventure
Drame
Horreur
Mystère
Science-fiction
Thriller

Sortie française :
10 avril 2020

Casting :
Hermione Corfield
Dag Malmberg
Jack Hickey
Olwen Fouéré
Dougray Scott
Connie Nielsen
Ardalan Esmaili
Elie Bouakaze
SYNOPSIS

Dans le cadre de ses études, Siobhán, étudiante en biologie marine, doit passer une semaine sur un vieux chalutier rouillé. Elle se sent rapidement mise à l’écart par les membres de l’équipage. Peu de temps après leur départ en mer, une forme de vie inconnue enserre le navire, l’immobilisant au beau milieu de l’Atlantique. Alors qu’une mystérieuse infection commence à se répandre à bord, la jeune femme doit sortir de son isolement et gagner la confiance des marins avant qu’ils ne succombent un à un...

CRITIQUE

Premier film de Neasa Hardiman (également à l'écriture du scénario), Sea Fever nous embarque pour une pêche de la dernière chance. Faute de rentrées d'argent suffisantes, les patrons se retrouvent au pied du mur, risquant de perdre leur bateau sous peu et de ne plus pouvoir honorer la paie de leur équipage. Mais la pêche miraculeuse tant espérée va surtout se révéler riche en problèmes.

Récit d'une contamination en huis-clos dans lequel participe une scientifique, Sea Fever n'a pas la trame la plus originale qui soit, semblant lorgner dans un premier temps du côté de The Thing de Carpenter. Mais le film s'en éloigne malgré tout en ne présentant pas une entité extra-terrestre hostile, mais une espèce sous-marine inconnue, effrayante et fascinante à la fois, luttant simplement pour sa survie. Un parti-pris qui m'a fait penser à Monsters de Gareth Edwards, dans lequel les imposantes créatures étaient représentées de manière assez poétiques.

Légèrement caricaturée en femme asociale dans son introduction, le personnage de Siobhán connaît heureusement une belle évolution au cours du récit (malgré une amorce de romance inutile en milieu de film). Elle est la brillante scientifique, renfermée, se retrouvant au milieu d'un équipage ayant l'expérience de la mer, de la vie en communauté et plutôt superstitieux.

Dommage que la réalisation ne suive pas. L'ensemble demeure trop classique, mais surtout trop plat. Les scènes manquent de réel impact, Les moments de tension, de terreur ou d'émerveillement n'étant assez appuyés à mon goût.


AVIS
3.0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roggy 17/07/2020 10:25

Le film n'est pas complètement mauvais en soi mais il manque d'enjeux à partir du moment où la contamination se fait jour. Comme si le réalisateur ne faisait rien de son histoire, en partie par manque de budget.

Moskau 17/07/2020 15:06

On va rester indulgent car il s'agit d'un premier film, mais, indépendamment du manque de budget, y'a des problèmes d'intensité et de narration.