Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La BO de Moskauland

Suivre

S'abonner

Rechercher

Sélections


Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

 

FILM ESPAGNOL

Réalisation
:
Galder Gaztelu-Urrutia

Genres :
Horreur
Science-fiction
Thriller

Diffusion (Netflix) :
20 mars 2020

Casting :
Ivan Massagué
Zorion Eguileor
Antonia San Juan
Emilio Buale
Alexandra Masangkay
Zihara Llana
Mario Pardo
Algis Arlauskas
Txubio Fernández de Jáuregui
Eric Goode
LA PLATEFORME | Critique rassasiée
SYNOPSIS


Incarcéré a sa demande, Goreng se réveille dans une tour prison qui compte une multitude de niveaux avec en son centre un trou descendant jusqu'au niveau le plus bas. A son réveil, son compagnon de cellule lui explique qu'une plateforme se déplace de haut en bas et s’arrête brièvement a chaque niveaux pour nourrir les prisonniers. Chaque mois, les prisonniers se réveillent a un niveau différent. Plus le niveau est bas et plus les risques de mourir de faim sont élevé. Goreng va vite comprendre que la faim peut pousser un homme a commettre des actes terribles...

LA PLATEFORME | Critique rassasiée
LA PLATEFORME | Critique rassasiée
CRITIQUE


Fort de son concept imparable et de son traitement sans concession, La Plateforme aura attiré pas mal l'attention. D'autant plus que sa diffusion coïncidait pile-poil avec le début d'un confinement parfois difficile à vivre. Mêlant l'enfermement d'un Cube et la lutte des classes d'un Parasite, le film de Galder Gaztelu-Urrutia s'avère un premier film coup de poing, allégorique mais ultra-efficace dans sa démonstration.

Visuellement d'abord, malgré un budget qu'on imagine peu important et une direction artistique minimaliste, le réalisateur parvient sans mal à rendre cette prison verticale, appelée La Fosse, crédible à nos yeux. Bien que le nombre de décors soient limités (tous les étages sont identiques et on ne quitte quasiment jamais la prison), aucun sentiment de répétition ne se fait sentir. Il faut dire que le sujet du film et son traitement sont tellement prenants qu'on entre dans cette enfer sans s'en rendre compte.

Grâce aux échanges, plutôt drôles, entre Goreng, le protagoniste principal, et Trimagasi, un prisonnier proche de la sortie et donc bien au fait des règles en vigueur, le fonctionnement de la fosse se dévoile dans toute son inhumanité. Critique sans fard du capitalisme et de la société de consommation, La Plateforme illustre à merveille le gouffre séparant les mieux lotis des laissés-pour-compte (les gens du haut des gens du bas) et les horreurs que les désespérés et les victimes d'un système sourd et aveugle sont prêts à s'infliger entre eux pour survivre. Pire encore, celui qui le mois précédent crevait de faim peut devenir celui qui s'accapare la nourriture, et ne laisser pourtant que des miettes à ceux qui, il n'y a pas si longtemps, partageaient avec lui les mêmes galères.

Et ce qui commençait comme un thriller vire peu à peu au malaise et à l'horreur. Avis aux âmes sensibles, le film ne s'épargne rien pour illustrer sa réflexion et la folie qui ronge les cerveaux et les cœurs. même les plus solides. Si la fin du film sera sujet à interprétation, et nécessitera un autre visionnage, La Plateforme est dors et déjà un des films marquants de cette année.


AVIS
★★★★★

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article