Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM AMERICAIN

Réalisation
:
Jim Mickle

Genres :
Mystère
Policier
Science-fiction
Thriller

Diffusion (Netflix) :
27 septembre 2019

Casting :
Boyd Holbrook
Cleopatra Coleman
Bokeem Woodbine
Michael C. Hall
Rudi Dharmalingam
Al Maini
Quincy Kirkwood
Sarah Dugdale
Rachel Keller
Ryan Allen
SYNOPSIS

En 1998, un policier, désirant devenir un inspecteur, commence à suivre un tueur en série qui réapparaît tous les neuf ans. Toutefois, ses crimes semblent ne pas avoir d'explications scientifiques...

CRITIQUE

Découvert avec Cold in July, son film précédent (dans lequel jouait déjà Michael C. Hall), Jim Mickle poursuit son mélange des genres avec son cinquième long-métrage, In the Shadow of the Moon.

Enquête policière où se mêlent éléments de science-fiction, de politique et drame intimiste, le film a les défauts de ses qualités. A vouloir multiplier les intrigues, on reste parfois à la surface des choses, quitte à conclure de manière un peu précipitée et trop bavarde. La faute peut-être aussi à un budget serré. Plus globalement, In the Shadow of the Moon compte peut-être trop sur son twist pour surprendre le spectateur. Malheureusement, à moins de ne pas être du tout familier avec ce type d'enquêtes, le retournement de situation n'a pas l'ampleur nécessaire à l'écran pour marquer véritablement.

Malgré tout, l'ensemble se suit avec plaisir, remplissant son office en tant que divertissement. Si la réalisation reste classique, l'introduction s'avère particulièrement percutante (au sens propre comme au figuré), les ellipses fonctionnent bien et le rendu des différentes époques également. Surtout, Boyd Holbrook offre une prestation solide, portant presque le film à lui tout seul.


AVIS
★★★★☆

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Et Quidos 20/07/2020 14:28

Critique intéressante, je regarderais peut-être le film à l'occasion

Moskau 20/07/2020 17:37

Merci et bienvenue sur Moskauland. Si ma critique incite à voir le film, alors mon objectif est atteint !