Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FICHE TECHNIQUE

FILM IRLANDO-BELGO-DANOIS

Réalisation :
Lorcan Finnegan

Genres :
Horreur
Mystère
Science-fiction

Sortie française :
11 mars 2020

Casting :
Imogen Poots
Jesse Eisenberg
Jonathan Aris
Danielle Ryan
Olga Wehrly
Molly McCann
Senan Jennings
Eanna Hardwicke

VIVARIUM | Critique de vos rêves
VIVARIUM | Critique de vos rêves
VIVARIUM | Critique de vos rêves
VIVARIUM | Critique de vos rêves
VIVARIUM | Critique de vos rêves
SYNOPSIS

À la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d'un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement...

CRITIQUE

Sorti le 11 mars 2020, Vivarium n'a malheureusement connu qu'une exploitation extrêmement limitée en salles, confinement oblige. Peu importe, le film remarqué notamment au Festival de Cannes 2019 (sélectionné dans la section Semaine de la critique) et à l'Étrange Festival 2019 (lauréat du Grand Prix Nouveau Genre) s'offre une seconde chance en VOD (disponible depuis le 20 mai ici).

En cette période post-confinement, quoi de mieux qu'une histoire de couple coincé dans un lotissement  surréaliste, situé hors du temps et de l'espace ? C'est l'intriguant point de départ de Vivarium, second long-métrage de Lorcan Finnegan (co-scénarisé avec Garret Shanley).

« "Les thèmes de l’isolement, du consumérisme capitaliste, de la fragmentation de la société et du contrat social. Garret Shanley et moi voulions nous emparer de ces thèmes et en faire un film de science-fiction dans la veine d’un épisode de La quatrième dimension en exagérant ce que la société attend de nous afin d’en démontrer l’absurdité." » - Lorcan Finnegan

Si sur le papier le concept promet énormément, encore faut-il le tenir sur la longueur d'un film. Sur ce point, Vivarium ne déçoit clairement pas. Visuellement non plus.

On peut compter sur le surréalisme du décor et de son environnement (digne d'un tableau de Magritte) pour nous plonger dans le cauchemar : une banlieue aux maisons toutes identiques (couleur vert poison), oppressantes de conformisme, au-dessus desquels flottent de petits nuages trop parfaits dans leur forme et dans leur alignement. Le sens du cadre et de la mise en scène de Finnegan n'est pas en reste, nous offrant tout un lot de situation étranges, absurdes et même presque horrifiques dans sa dernière ligne droite. Le film reposant quasi intégralement sur leurs épaules, Imogen Poots et Jesse Eisenberg incarnent parfaitement ce jeune couple piégé dans cette routine destructrice.

Petit bijoux de science-fiction, absurde, anxiogène et terrifiant à la fois, Vivarium est l'œuvre d'un cinéaste dont il faudra suivre le prochain projet avec énormément d'attention.


AVIS
5.0

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 27/06/2020 22:22

Bonsoir moskau, des cinémas à Paris ont repris ce film que j'avais loupé avant le confinement. J'ai beaucoup aimé, c'est anxiogène au possible et en effet la fin fait froid dans le dos. Bonne soirée.

Moskau 28/06/2020 11:11

Un réalisateur à suivre ! Même si l'année est loin d'être finie, Vivarium risque fort de terminer mon top. J'espère que le film sera un succès. En tout cas, le bouche à oreille devrait l'y aider.

Roggy 27/05/2020 17:08

J'aime bien le film que j'avais pu découvrir en salle à l'Etrange festival même si le concept reste très ténu et limité à ce huis-clos. Mais l'interprétation de l'ensemble du casting et l'arrivée du bébé emportent l'adhésion,

Moskau 27/05/2020 18:17

Oui, et puis la fin est pour le moins glaçante !