Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FILM AMERICAIN

Réalisation :
Sam Raimi

Genres :
Comédie
Horreur
Fantasy
Slapstick

Sortie française :
5 janvier 1994

Casting :
Bruce Campbell
Embeth Davidtz
Marcus Gilbert 
Ian Abercrombie
Richard Grove
Timothy Patrick Quill
Michael Earl Reid
Bridget Fonda (Jackie Brown)
Patricia Tallman
Brad Bradbury

EVIL DEAD 3 : l'armée des ténèbres | Critique groovy
EVIL DEAD 3 : l'armée des ténèbres | Critique groovy
EVIL DEAD 3 : l'armée des ténèbres | Critique groovy
EVIL DEAD 3 : l'armée des ténèbres | Critique groovy
EVIL DEAD 3 : l'armée des ténèbres | Critique groovy

SYNOPSIS :

Une tronçonneuse greffée au poignet, un fusil à canon scié dans l'autre main, Ash, le héros des Evil Dead, remonte le cours du temps jusqu'en 1300. Là, il lui faut mettre la main sur le Necronomicon, grimoire à l'origine de ses malheurs. Sa quête se transforme vite en effarante croisade, qui le mène à affronter une armée de squelettes...

CRITIQUE :

Troisième volet d'une saga née en 1981 avec Evil Dead, Evil Dead 3 : l'armée des ténèbres reprend directement là où s'achevait Evil Dead 2, à un détail près cependant. Catapulté en l'an 1300, Ash n'est plus accueilli directement en héros, reconnu comme le sauveur décrit dans la prophétie. Au contraire, débarquant après la bataille perdu par Henry le Rouge, il se fait capturer en même temps que lui par Arthur et s'apprête à finir jeté en pâture au démon retenu dans un puits.

Inspiré notamment par Jason et les Argonauts et Conan le barbare, Evil Dead 3 n'a sans doute pas l'ampleur souhaitée au départ par Sam Raimi. Mais il faut dire que sa production a été plus que mouvementée. Outre des problèmes de budget, c'est surtout l'ingérence du studio qui posa le plus de soucis. Universal aura eu raison de la fin initialement tournée par Raimi (qui voyait Ash se réveiller dans un monde post-apocalyptique, idée qui sera d'ailleurs reprise dans l'épisode final de la géniale série Ash vs Evil Dead), décalera la sortie de plusieurs mois (prévu pour l'été 1992, le film ne débarquera qu'en 1993) et demandera des coupes dans le montage pour un classement PG-13.

Malgré tout, Evil Dead 3 s'avère particulièrement savoureux. Si d'un côté le studio souhaitait un film plus sage, de l'autre il y avait également la volonté pour Sam Raimi de ne pas refaire ce qui avait déjà été fait sur les deux précédents volets et d'accentuer le côté comique. Le mélange de comédie et d'horreur a toujours été une des marques de fabrique de la saga, mais ici le gore s'efface au profit des effets cartoon. Un dosage que beaucoup n'apprécient pas, mais qui fait pourtant toute la saveur de ce troisième volet.

L'arrivée d'un homme du 20ème siécle au langage peu châtié et au comportement plutôt sans gêne au milieu de villageois et de chevaliers presque plus civilisés que lui est naturellement source de comique. Et comme Ash n'agit que dans ses propres intérêts, sa mauvaise volonté comme sa bêtise finissent régulièrement par lui porter préjudice, pour notre plus grand plaisir. Avec un Bruce Campbell en mode cartoon, se donnant toujours plus à fond, l'effet est garanti !

Rien que pour la scène des minis Ash dans le moulin, le passage où Ash tente de récupérer le Necronomicon, ou bien encore les réflexions des squelettes composant l'armée des ténèbres ("Magne-toi le cubitus !"), Evil Dead 3 me régale à chaque fois. Et puis l'affiche du film est juste magnifique !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article