Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FILM AMERICAIN

Réalisation :
Cathy Yan

Genres :
Action
Aventure
Policier

Sortie française :
19 février 2020

CASTING :
Margot Robbie
Jurnee Smollett-Bell 
Mary Elizabeth Winstead
Rosie Perez
Ella Jay Basco
Ewan McGregor
Chris Messina
Steven Williams
François Chau

BIRDS OF PREY ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN | Critique qui s'émancipe
BIRDS OF PREY ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN | Critique qui s'émancipe
BIRDS OF PREY ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN | Critique qui s'émancipe
BIRDS OF PREY ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN | Critique qui s'émancipe

SYNOPSIS :

Après sa séparation avec le Joker, Harley Quinn rejoint les super-héros Black Canary, Huntress et Renee Montoya pour sauver une jeune fille d'un seigneur du crime, Black Mask, à Gotham City...

CRITIQUE :

Huitième film de l'univers cinématographique mis en place par DC, Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn voit le retour de Margot Robbie (également productrice) dans la peau de l'anti-héroïne, après l'apparition du personnage dans le "mémorable" Suicide Squad. Larguée comme une vieille chaussette par un Joker légèrement soupe au lait, Harley Quinn doit donc couper les ponts définitivement avec lui pour se reconstruire et s'émanciper des hommes en général.

Le long-métrage de Cathy Yan ne cache nullement ses intentions : s'éloigner de la fadeur général de Suicide Squad (en proposant un vrai film pop au classement R-rated propice aux effusions de sang et aux jurons en rafales) et de sa vision très masculine (en se réappropriant le personnage de Quinn notamment). En résulte un film très cartoon, mené tambour battant (voix off ultra présente, narration éclatée, scènes d'action nombreuses), coloré (les costumes, les décors, les incrustations) et résolument "girl power" (chaque personnage féminin ayant une légitime de s'affranchir).

Malheureusement, de belles intentions ne font pas tout, l'emballage peinant à dissimuler le peu de profondeur du scénario, des thématiques abordées et des personnages. L'absence du Joker (pas vraiment une surprise) interroge. On a du mal à l'imaginer inactif alors qu'un autre mafieux tente de devenir le roi de la ville. Un mafieux du nom de Black Mask, antagoniste au parcours plus que survolé mais interprété avec talent par Ewan McGregor. Du côté des "Birds of Prey" du titre, l'omniprésence de Harley Quinn laisse peu de place à ses acolytes pour exister réellement. Seule Huntress (qui doit beaucoup à l'interprétation de Mary Elizabeth Winstead) tire son épigle du jeu, malgré une origin-story en mode Kill Bill du pauvre).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Neurazic 13/04/2020 15:56

Hello, vu ce week-end enfin. Pas si mal au final (par contre, je n'ai pas du tout apprécié Black Mask :p)

Moskau 13/04/2020 17:42

Black Mask n'est pas spécialement développé, mais Ewan McGregor s'amuse comme un fou. J'ai plus été déçu par l'intrigue et surtout la faiblesse des personnages secondaires féminins. Margot Robbie prend toute la place et les Birds of Prey ont bien du mal à exister et à être crédibles (la flic notamment, qui n'a aucune faculté particulière).

dasola 10/01/2020 13:49

Bonjour Moskau, rien pour la hyène, j'irais peut-être voir le film. Je ne connais pas du tout ce personnage d'Harlan Quinn. Bonne après-midi et meilleurs voeux

Moskau 10/01/2020 21:04

Harley Quinn a été introduit au cinéma dans le (vraiment) pas terrible Suicide Squad. Psychiatre du Joker, elle tombe sous son emprise et sous son charme, sombrant à son tour dans la folie. Espérons que cette fois-ci le film saura faire honneur au personnage.

spiBER-man 08/10/2019 11:18

Ça sent grave la bouse !

Moskau 08/10/2019 17:59

Contrairement au Joker qui sort cette semaine, ce Birds of Prey (si j'ai bien compris) fait encore partie du DCEU. Je pense que ça ne pourra pas être pire que Suicide Squad. J'ai juste un peu peur d'une overdose de Harley Quinn, la promo n'étant centrée que sur elle.