Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FILM AMERICAIN

Réalisation :
Jim Jarmusch

Genres :
Comédie
Horreur

Sortie française :
14 mai 2019

CASTING :
Bill Murray
Adam Driver
Tilda Swinton
Chloë Sevigny
Steve Buscemi
Danny Glover
Caleb Landry Jones
Rosie Perez
Iggy Pop
RZA
Carol Kane
Selena Gomez
Tom Waits

THE DEAD DON’T DIE | Critique qui réveille les morts
THE DEAD DON’T DIE | Critique qui réveille les morts

SYNOPSIS :

Dans la sereine petite ville de Centerville, quelque chose cloche. La lune est omniprésente dans le ciel, la lumière du jour se manifeste à des horaires imprévisibles et les animaux commencent à avoir des comportements inhabituels. Personne ne sait vraiment pourquoi. Les nouvelles sont effrayantes et les scientifiques sont inquiets. Mais personne ne pouvait prévoir l’événement le plus étrange et dangereux qui allait s’abattre sur Centerville : THE DEAD DON’T DIE – les morts sortent de leurs tombes et s’attaquent sauvagement aux vivants pour s’en nourrir. La bataille pour la survie commence pour les habitants de la ville...

CRITIQUE :

Habitué du Festival de Cannes, Jim Jarmusch faisait l'ouverture de l'édition 2019 et participait à la compétition officielle avec son nouveau long-métrage, The Dead Don't Die. Une comédie horrifique dont le principal attrait résidait dans son impressionnant casting, plus que de voir Jarmusch se frotter aux zombies.

Dans une petite ville de campagne, deux flics (campés par Bill Murray et Adam Driver) règlent des petits problèmes de voisinage (un vol de poulet), sans manifester d'entrain particulier dans leur travail. Le film démarre ainsi tranquillement et l'humour à froid du duo fonctionne plutôt bien. Quand les premiers événements étranges surviennent, seule leur collègue Minerva (jouée par Chloë Sevigny) semblent réellement affectée par les horreurs dont elle est témoin, offrant d'ailleurs la meilleure scène du film.

Si le décalage entre le côté résigné et désabusé des flics et la menace de plus en plus inquiétante qui pèse sur la ville peut prêter à sourire, et si certains éléments entretiennent l'étrangeté de la situation, bien vite tout paraît tourner à vide.

Pas qu'on s'attendait à une révolution du genre, mais Jarmusch n'offre rien de neuf. Ni sur le fond (sa critique politique demeurant un peu trop facile), ni sur la forme. Déjà plombé par son rythme neurasthénique, le film vire alors au grand n'importe quoi quand se dévoile le personnage joué par Tilda Swinton, laissant le spectateur quelque peu circonspect quand aux réelles intentions du réalisateur.


AVIS
★★★☆☆

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Neurazic 10/07/2020 16:34

"tout ça va très mal finir..." :p

Moskau 10/07/2020 17:16

Surtout pour le spectateur !