Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FILM AMERICAIN

Réalisation :
Chad STAHELSKI

Genres :
Action
Policier
Thriller

Sortie française :
22 février 2017

CASTING :
Keanu Reeves
Riccardo Scamarcio
Ian McShane
Ruby Rose
Common
Claudia Gerini
Lance Reddick
Laurence Fishburne
Tobias Segal
John Leguizamo

JOHN WICK 2 | Critique qui sort de sa retraite
JOHN WICK 2 | Critique qui sort de sa retraite

SYNOPSIS :

John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle d'une mystérieuse confrérie de tueurs internationaux. Parce qu'il est lié à cet homme par un serment, John se rend à Rome, où il va devoir affronter certains des tueurs les plus dangereux du monde...

CRITIQUE :

Reprenant quelques jours seulement après les événements du premier volet, John Wick 2 met les bouchées doubles dans une scène d'introduction virtuose et embarque sans sommation le spectateur au côté de l'inépuisable barbu en costume. Si parfois le doute s'installe, Chad Stahelski nous rappelle que, oui, il est possible de réaliser une scène de combat stylée et lisible dans un hangar. Déplaçant ensuite son action à Rome, l'ambition affichée par toute l'équipe du film est claire : offrir non seulement plus de combats, mais étendre également l'univers (un brin fantaisiste) de cette confrérie des assassins. Pour un scénario plus étoffé, il faudra néanmoins repasser. Heureusement, le soin apporté aux séquences d'action, aux décors et à la photographie demeure intacte.  On s'étonne d'un intermède au parfum d'horreur à l'italienne, on s'amuse des retrouvailles entre Keanu Reeves (toujours autant investi et parfait dans son rôle) et Laurence Fishburne (même si la séquence n'apporte pas grand chose) et on savoure un exercice de style un poil redondant mais redoutablement efficace.


AVIS
★★★★☆

La saga John Wick :
John Wick Parabellum
John Wick 2
John Wick

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article