Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

THE HANDMAID'S TALE (saison 2)

Série américaine
Création : Bruce MILLER
Réalisation : Mike BARKER...
Genre : drame, dystopie
Diffusion (Hulu) : 25 avril 2018
Episodes : 13

THE HANDMAID'S TALE (saison 2)
THE HANDMAID'S TALE (saison 2)

Synopsis :

Offred, désormais enceinte, poursuit son combat afin d'éviter que son futur enfant ne connaisse les horreurs de Gilead...

THE HANDMAID'S TALE (saison 2)
THE HANDMAID'S TALE (saison 2)
THE HANDMAID'S TALE (saison 2)

Critique :

Récompensée aux Golden Globes 2018 (meilleure série dramatique et meilleur actrice dans une série dramatique pour Elisabeth Moss), The Handmaid's Tale : la servante écarlate revient pour une seconde saison très attendue. Elisabeth Moss, Ann Dowd (Hérédité), Yvonne Strahovski (The Predator), Max Minghella (The Social Network) et Joseph Fiennes sont de retour. Complètent le casting : Marisa Tomei (The Wrestler) et Sydney Seeney (Under the Silver Lake).

The Handmaid's Tale nous confrontait en première saison à une dystopie des plus noires. Dans une république totalitaire où les femmes sont réduites à leur plus simple expression (épouse, domestique, mère porteuses...) et où la rébellion se termine souvent au bout d'une corde, difficile d'imaginer un avenir radieux. Hé bien, cette seconde saison enfonce le clou un peu plus en proposant bon nombre de scènes choquantes, marquantes, mais jamais gratuites.

Dans un début de deuxième saison palpitant, entre exécution publique et évasion, les auteurs ont semble-t-il à cœur de faire évoluer les choses. Mais très vite, les relations en dents de scie entre DeFred et Serena reviennent au centre du récit. Elles s'inscrivent dans l'évolution des personnages (notamment Serena, qui doute plus que jamais), mais n'empêchent toutefois pas un léger sentiment de répétition de s'installer. Heureusement, la série garde intacte sa force de frappe. Entre révolte et résignation, June simplement de survivre dans des conditions extrèmes, marquée dans sa chair et dans son âme. Une lutte qui reste toujours aussi glaçante.

Au rayon des nouveautés toutefois, les Colonies. Simplement évoquées la saison passée, ces camps de travaux forcés pour femmes en milieu contaminé par les radiations sont ici montrées dans toute leur horreur. La série fera aussi un tour vers le Canada, le temps d'une escapade diplomatique pour le couple Waterford. Nous découvrons également les Econofemmes (via le personnage d'Eden), mariées très jeunes à des inconnus méritants. La saison 2 est également l'occasion de faire connaissance (bien tardivement) avec le Commandeur Lawrence. Membre fondateur de Gilead, il se révèle plein de surprises. Nul doute qu'on en saura plus à son sujet en saison 3. Une saison placée à n'en pas douter sous le signe de la résistance.

Mise en scène

4

Interprétation

5

Scénario

4

Ambiance

4

★★★★☆


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article