Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

LES PROIES

Film américain
Réalisation : Sofia Coppola
Sortie française : 23 août 2017

LES PROIES

Synopsis :

Le pensionnat pour jeunes filles de Miss Martha Farnsworth a toujours été coupé du monde, jusqu’à ce qu’en 1864, en pleine guerre civile, un soldat de l’Union blessé y soit abrité...

Avant-goût :

Nouvelle adaptation du roman de Thomas Cullinan par Sofia Coppola, récompensée du prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2017. Avec au casting : Nicole Kidman (Stocker), Kirsten Dunst (Marie-Antoinette), Elle Fanning (Somewhere) et Colin Farrell (Bons baisers de Bruges).

LES PROIES
LES PROIES
LES PROIES
LES PROIES
LES PROIES
LES PROIES

Critique :

Sixième long-métrage de Sofia Coppola, Les Proies n'est pas un remake du film de Don Siegel (sorti en 1971, avec Clint Eastwood) selon les dires de la réalisatrice, mais une nouvelle adaptation du roman de Thomas Cullinan (paru en 1966). N'ayant pas lu ce dernier ni vu la première adaptation, je ne jouerai pas au jeu des comparaisons. L'irruption d'un soldat blessé, qui plus est déserteur yankee, dans l'existence des dernières occupantes d'un pensionnat pour jeunes filles : voilà qui semble s'inscrire parfaitement dans les thématiques développées par Sofia Coppola depuis ses débuts. Rythmée par les leçons, les prières, les tâches ménagères, le travail dans le jardin et les grondements de plus en proche de la guerre, les journées des pensionnaires (dont l'excellent trio composé de Kidman, Dunst et Fanning) se suivent et se ressemblent. Magnifiquement mise en lumière par Philippe Le Sourd, cette routine (mieux traitée que dans Somewhere) vole vite en éclat à l'arrivée du soldat. Homme au milieu d'un groupe de femmes isolées dans une épaisse forêt, dont ne filtrent que les rayons du soleil et les fumées des canons, le personnage de Colin Farrell ne tarde pas à attirer l'attention, (r)éveiller le désir et susciter des rivalités chez ses hôtes. Trop ou pas assez manipulateur (la gestion du personnage de Colin Farrell sur ce point là m'a beaucoup gêné), les tensions s'exacerbent jusqu'à inverser le rapport de force.

★★★☆☆

Bande-annonce (VOST)

Bande-annonce #2 (VO)

Filmographie (sélective) de Sofia Coppola :
Somewhere (2010)
Marie-Antoinette (2006)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 12/09/2017 13:44

Bonjour Moskau, comme je l'ai écrit, le film n'est pas déshonorant du tout. Et j'ai été sensible au travail sur l'image. Il y a des plans, ce sont des tableaux. Bonne après-midi.

Moskau 12/09/2017 18:39

On peut surtout remercier le directeur de la photographie pour ça !

dasola 15/02/2017 12:32

Bonjoru Moskau, j'avoue que j'ai tellement aimé le film de Don Siegel que j'hésite à aller le voir et pourtant le casting est alléchant. En revanche, j'espère que Mme Coppola ne fera pas trop dans le clinquant. Bonne journée.

Moskau 15/02/2017 18:26

Sofia Coppola prend des risques après la version de Siegel...ou pas assez.

princécranoir 12/02/2017 15:45

Celui-là, il me tarde de le voir, un sujet pile poil dans les cordes de miss Coppola, avec un casting impec. Je suis d'ailleurs en pleine lecture du roman de Cullinan, qui me rappelle évidemment l'excellente version tournée par Siegel avec Eastwood.

Moskau 12/02/2017 16:52

Un sujet effectivement sur mesure pour Sofia Coppola. Le risque, c'est de ne pas assez se démarquer de la version de Siegel.