Film américain de Tim MILLER (2016)

DEADPOOL
DEADPOOL

Synopsis :

Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie...

Avant-goût :

Adaptation du comic par Tim Miller (ayant notamment travaillé sur le générique de Millénium de David Fincher, et toujours attaché au projet d'adaptation de The Goon). Avec au casting : Ryan Reynolds (The Voices), Morena Baccarin (Gotham), Ed Skrein, T. J. Miller, Gina Carano et Brianna Hildebrand.

DEADPOOL
DEADPOOL
DEADPOOL

Critique :

Porté par une campagne promotionelle décalée à souhait et un acteur qui aura tout fait pour que le projet voit le jour, Deadpool (re)débarque sur grand écran, atteignant des sommets au box-office malgré sa classification R-rated aux Etats-Unis. Psychopathe conscient de sa propre nature de personnage de Comic, Deadpool avait de quoi faire souffler un peu de fraîcheur sur un cinéma de super-héros très (trop ?) calibré. A l'image des différentes bandes-annonces, Deadpool est un déluge de vannes (la plupart du temps en dessous de la ceinture) et de références en tous genres. On frise l'oversose, heureusement le film ne dure qu'une heure quarante cinq. Le plus problématique, c'est qu'une fois enlevé tous ce gras il ne reste pas grand chose à se mettre sous la dent. Railler un traitement assez lisse des super-héros chez la concurrence, c'est bien. Mais proposé soi-même quelque chose d'original, c'est mieux. Or Deadpool ne balaie pas vraiment devant sa porte, n'offrant qu'une histoire vue et revue. Constitué d'une seule grande scène d'action (découpée pour y insérer quantité de flash-backs revenant sur les origines du personnage), le film optimise son maigre budget (dont il se moque à plusieurs reprises), mais ne parvient pas à renouveler le genre. Un deuxième volet est déjà prévu. Va vraiment falloir peaufiner tout ça.

★★★☆☆

Sortie française : 10 février 2016

Retour à l'accueil