Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

FILM BRITANNIQUE

Réalisation :
Alex GARLAND

Genre :
Science-fiction

Diffusion (Netflix) :
12 mars 2018

Casting :
Natalie Portman (Black Swan)
Jennifer Jason Leigh (Les Huit Salopards)
Gina Rodriguez
Tessa Thompson (Westworld)
Oscar Isaac (Star Wars VIII : les derniers Jedi)
Benedict Wong (Sunshine)
Sonoya Mizuno (Ex Machina)
David Gyasi (Interstellar)

ANNIHILATION
ANNIHILATION
ANNIHILATION

SYNOPSIS :

Alors que son mari a disparu, une biologiste et trois autres personnes (une anthropologue, une psychologue et une géomètre) se rendent dans une zone abandonnée et coupée de toute civilisation. Les précédentes expéditions dans cette zone s'étaient toutes soldées par des disparitions, des suicides, des cancers ou des traumatismes mentaux...

CRITIQUE :

Après l'excellent premier film Ex Machina, Alex Garland poursuit dans la science-fiction avec la réalisation d'Annihilation, adaptation du roman éponyme de Jeff VanderMeer. Un studio trop frileux devant l'objet qu'il a sous les yeux... Un réalisateur désireux de conserver le montage final de son film... Et voilà Annihilation disponible sur une plateforme  de streaming, quasiment privé d'exploitation en salle (mis à part aux Etats-Unis, au Canada et en Chine). Dommage.

Le long-métrage d'Alex Garland est une oeuvre exigeante, certes, mais visuellement assez unique et d'une grande richesse thématique. Parcourus de visions fantasmagoriques, Annihilation fait de la zone X un environnement tantôt poétique, tantôt horrifique, mais toujours étrange : l'effet "bulle de savon" du miroitement, les fleurs et les animaux mutants, les plantes aux formes humaines, les arbres cristallisés... La proposition visuelle est assurément une des forces du film.

Centré sur l'autodestruction (chaque membre du groupe ayant accepté cette mission plus que périlleuse pour une sombre raison) et l'immortalité (les différentes mutations rencontrées au fur et à mesure de l'exploration), Annihilation propose plusieurs niveaux de lecture. Au spectateur de faire sa propre interprétation des événements, et en particulier des 20 dernières minutes du film, véritable ballet de l'étrange.

Si Annihilation possède d'indéniables qualités, il pêche néanmoins sur certains points. Nathalie Portman s'avère convaincante dans la peau d'une ancienne militaire devenue biologiste, mais le reste du casting s'efface dans des rôles secondaires un brin clichés par manque de développement. Je regrette également l'excès d'une scène comme celle des "intestins" par exemple, le manque de finesse faisant lorgner le film vers la série B. Pas un classique donc, mais un film qui confirme que Garland est un cinéaste à suivre de près.


AVIS
★★★★☆

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yuko 15/01/2016 22:30

Je ne suis pas une fan inconditionnelle d'ex machina mais je suis curieuse de voir le prochain film du réalisateur !

Moskau 22/01/2016 17:38

L'histoire est plutôt intrigante, à suivre !