MR. ROBOT (saison 2)

Série américaine (2016)
Réalisation : Sam ESMAIL
Scénario : Sam ESMAIL
12 épisodes

MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)
MR. ROBOT (saison 2)

Avant-goût :

Coup de coeur de l'année parmi les nouveautés 2015 (récompensé notamment aux Golden Globes dans les catégories meilleure série dramatique et meilleur acteur de second rôle à la télévision pour Christian Slater), Mr. Robot reviendra sans surprise cet été pour une deuxième saison. C'est son créateur (et co-scénariste) Sam Esmail qui réalisera et écrira cette fois-ci l'intégralité des épisodes. Une des pistes évoquées pour cette nouvelle saison est celle du FBI traquant les membres de fsociety, responsables du piratage d'Evil Corp. L'histoire reprendra 30 jours après l'attaque de fsociety contre Evil Corp. Grace Gummer interprétera Dominique DiPierro, une jeune agente du FBI chargée de cette investigation. Arrivent également au casting : Joey Bada$$, Chris Conroy et Craig Robinson.

Critique :

Après une entrée fracassante, Mr. Robot pouvait-il maintenir son niveau d'excellence ? Beaucoup de questions restaient sans réponse à l'issue de la première saison (où est Tyrell, pourquoi Evil Corp fricote avec la Dark Army, pourquoi Evil Corp recrute Angela), mais les 12 (au lieu de 10) nouveaux épisodes confirment une chose : pour une réponse donnée, il faut s'attendre à se poser deux questions. Sam Esmail, le créateur du show, avait prévenu, cette deuxième saison se veut plus sombre. Dans les premiers épisodes, le spectateur plonge plus que jamais dans l'esprit tourmenté d'Elliot, dans une tentative vaine de reprendre le contrôle sur son double. C'est l'occasion d'en apprendre plus sur la création de la fsociety et sur la raison d'être de Mr. Robot. Esmail se paye alors le luxe d'une moitié d'épisode tourné façon vieux sitcom des années 90 et d'un nouveau twist à mi-saison. Par la suite,  l'action se concentre sur les autres membres de la fsociety (dont Darlene devient la leader par interim), bien occupés à faire profil bas, d'autant qu'une agente du FBI (Dominique DiPierro, une des grandes réussite de cette seconde saison, autant par l'interprétation de Grace Gummer que par l'écriture du personnage) se rapproche dangereusement du groupe. Cette saison met également en avant deux personnages secondaires, Angela et surtout le fascinant Whiterose. Le complot global reste toujours aussi nébuleux (qui ? pourquoi ?), tout comme l'esprit d'Elliot. Si le final rappelle à nouveau Fight Club par son côté "vous nous aviez dit que vous diriez ça aussi", la série n'en demeure pas moins envoûtante. Réalisation, écriture, interprétation, c'est encore une fois un sans faute.

★★★★★

Teaser "We the bold"

Bande-annonce (VO)

Vidéo promo

Diffusion : 13 juillet 2016

Retour à l'accueil