Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Suivre

S'abonner

Rechercher

Fil Instagram

 

Archives

MINDHUNTER (saison 1)

Série américaine
Réalisation (ép. 1, 2, 9 et 10) : David FINCHER
Création : Joe PENHALL
Diffusion (Netflix) : 13 octobre 2017
10 épisodes

MINDHUNTER (saison 1)
MINDHUNTER (saison 1)

Synopsis :

En 1977, à l'aube de la psychologie criminologique et du profilage criminel au sein du FBI, les agents Holden Ford et Bill Tench vont s'entretenir avec plusieurs tueurs en série. Ensemble, et avec l'aide de la psychologue Wendy Carr, ils vont tenter de cerner la personnalité de nombreux meurtriers afin d'acquérir les connaissances nécessaires à la résolution d'affaires criminelles...

Avant-goût :

Après House of Cards (dont il avait réalisé les 2 premiers épisodes de la saison 1), David Fincher revient au petit écran et s'associe avec l'actrice Charlize Theron (Mad max : Fury Road) pour co-produire Mindhunter, adaptation du livre Mindhunter : dans la tête d'un profileur de John Douglas et Mark Olshanker. Profiler, Douglas a notamment inspiré le romancier Thomas Harris (Dragon Rouge, Le Silence des Agneaux) dans la conception des personnages de Will Graham et Jack Crawford (qu'on peut retrouver dans la série Hannibal). Au casting : Jonathan Groff, Holt McCallany (Alien3), Anna Torv et Cotter Smith. David Fincher réalise 4 épisodes sur les 10 que compte la série.

MINDHUNTER (saison 1)
MINDHUNTER (saison 1)
MINDHUNTER (saison 1)
MINDHUNTER (saison 1)

Critique :

Figure récurrente dans l'oeuvre de David Fincher depuis Se7en, le tueur en série est un concept qu'il a bien fallu théoriser un jour. Mindhunter nous propose ainsi de revenir aux sources, en 1977, dans une Amérique un brin déboussolée (la guerre du Vietnam, le Watergate et Charles Manson étant passés par là). Deux agents du FBI, bien conscients que les méthodes utilisées ne sont plus adaptées aux nouveaux criminels, décident d'étudier et d'interroger les auteurs de crimes violents afin de mieux les comprendre, d'élucider des affaires et d'anticiper ces futurs agissements. Thriller psychologique à la limite du documentaire, Mindhunter privilégie donc les dialogues à l'action, à travers les entretiens menés auprès de grands criminels incarcérés, le traitement des donnés collectées, l'application de ces nouvelles connaissances sur des affaires non résolues, les luttes internes pour imposer cette nouvelle manière de travailler, et les répercutions inévitables d'un tel métier sur la vie privée. Passionnante, la série l'est d'autant plus qu'elle s'inspire de faits réels, de tueurs ayant vraiment existé. Une fois n'est pas coutume, David Fincher impose son style et sa charte graphique pour un résultat sobre, précis et diablement efficace dans sa mise en scène et sa reconstitution d'une époque. Le duo principal composé par Jonathan Groff et Holt McCallany (vu dans certains films de Fincher, mais qui trouve ici un rôle à la mesure de son talent et de son charisme) fonctionne à merveille, Anna Torv et Hannah Gross campent des personnages féminins forts dans une société largement dominée par les hommes, et Cameron Britton impose en Edmund Kemper.  A ce casting brillant s'ajoute une écriture dense et ciselée. Objet de répulsion et de fascination, Mindhunter frappe fort d'entrée.

★★★★★

Bande-annonce (VO)

Bande-annonce #2 (VF)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yuko 13/11/2017 09:33

Une très belle découverte, tant sur le fond que sur la forme... Cette série vaut largement le détour et même si elle reprend des thèmes maintes fois traités au cinéma, le fait avec beaucoup de sobriété et de talent... Vivement la suite !

Moskau 13/11/2017 17:21

Pas certain que les débuts du profilage aient déjà été traités au ciné. En tout cas, la saison 2 est déjà commandée !