ALIEN : Covenant

Film américain
Réalisation : Ridley SCOTT
Sortie : 19 mai 2017

ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant

Synopsis :

En route vers une planète située au bout de la galaxie, l’équipage du vaisseau Covenant pense atterrir sur un paradis inexploré, mais découvre un monde sombre et dangereux, dont le seul habitant est l’androïde David, survivant de l’expédition maudite du Prometheus...

Avant-goût :

Sorti en 2012, Prometheus pourrait connaître jusqu'à 3 suites. D'après son réalisateur Ridley Scott, cela permettrait de rejoindre la saga Alien. Pour rappel, Prometheus et Alien partagent le même univers. Intitulé dans un premier temps Alien : Paradise Lost, le deuxième volet s'appelle finalement Alien : Covenant. Toujours selon Scott, le film devrait faire clairement référence au personnage emblématique d'Ellen Ripley. Alien 5, réalisé par Neill Blomkamp, est quant à lui mis en pause. Le personnage de David (interprété par Michael Fassbender) est de retour. Celui du professeur Shaw (Noomi Rapace) a une importance moindre dans cette aventure. Au casting : Katherine Waterson, Demian Bachir (Les 8 Salopards), Danny McBride (C'est la fin) et Billy Crudup (Watchmen).

ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant
ALIEN : Covenant

Critique :

Film que j'attendais le plus cette année (avec Blade Runner 2049), Alien : Covenant s'avère être bien en deça des folles attentes qu'il suscitait. Le film ne tient pas ses belles promesses et échoue sur de nombreux points. : raconter l'après Prometheus et raccrocher un peu plus le wagon Alien. Après une bien longue exposition (qui ne permet même pas d'en savoir plus sur les membres d'équipage), la partie se déroulant sur la planète des Ingénieurs s'avère terriblement frustrante. Covenant saborde les bonnes idées mises en place dans Prometheus (film autrement plus ambitieux quoiqu'on en dise). Ce dernier annonçait une visite assez excitante chez ces Ingénieurs, mais finalement nous n'en saurons guère plus sur leur civilisation et leur technologie, leur sort étant réglé via un court flash-back. Sur place, l'équipage n'a même pas la curiosité d'en apprendre plus sur cette planète hostile, leurs habitants, et sur leur hôte, adoptant même un comportement digne d'un vieux slasher. Le proto-xénomorphe a droit à quelques beaux plans (dont celui où il apparaît de dos, s'affairant sur sa victime), mais la scène du "souffle" est trop WTF pour susciter l'effroi. Les révélations sur les origines du xénomorphe déçoivent autant qu'elles charrient leur lot d'incohérences et finissent de semer la confusion. En plus Scott se foire sur le chestburster (merci les CGI haute définition et la posture ridicule) et le facehugger (si ceux qui connaissent auront du mal avec un jump scare en 2017, les autres se demanderont pourquoi la victime agit de manière aussi improbable). Quand à l'habituel dernier acte, le quatrième, il donne encore une fois la désagréable impression de redite tant il rappelle le premier volet (avec une Katerine Waterson loin d'avoir le charisme de Sigourney Weaver). Et ce n'est pas le twist final prévisible qui rattrape le coup. Fan de la quadrilogie et même de Prometheus (si, si j'insiste), Covenant ressemble à un beau gâchis tant il en ressort un sentiment général de déjà vu (que ni le scénario ni la mise en scène ne parviennent à faire oublier), de déception quand aux promesses faîtes dans le précédent film, ainsi que l'impression que toutes les explications apportées aux origines du xénomorphes ne sont satisfaisantes sur aucun plan et que Scott privilégie le gore à l'angoisse.

★★★☆☆

Bande-annonce (VOST)

Bande-annonce #2 (VO)

Filmographie (sélective) de Ridley Scott 
Alien : Covenant (2017)
Seul sur Mars (2015)
Prometheus (2012)
Blade Runner (1982)

Retour à l'accueil