Film américain de Duncan JONES (2011)

SOURCE CODE

Synopsis :

Colter Stevens se réveille en sursaut dans un train à destination de Chicago. Amnésique, il n’a aucun souvenir d’être monté dedans. Pire encore, les passagers du train se comportent avec lui avec familiarité alors qu’il ne les a jamais vus. Désorienté, il cherche à comprendre ce qui se passe mais une bombe explose tuant tout le monde à bord. Colter se réveille alors dans un caisson étrange et découvre qu’il participe à un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les 8 dernières minutes de sa vie. Sa mission : revivre sans cesse les quelques minutes précédant l’explosion afin d’identifier et d’arrêter les auteurs de l’attentat. A chaque échec, les chances de pouvoir revenir dans le passé s’amenuisent.  Alors qu’il essaie d’empêcher l’explosion, ses supérieurs lui apprennent qu’un deuxième attentat est en préparation en plein cœur de Chicago et qu’il ne s’agit plus de protéger les quelques passagers du train mais la ville toute entière. La course contre la montre commence…

Avant-goût :

Après son excellent premier film Moon, Duncan Jones continue dans la SF. Avec au casting Jack Gyllenhaal (Zodiac), Michelle Monaghan, Vera Farmiga (Bates Motel) et Jeffrey Wright (Quantum of Solace).

SOURCE CODE
SOURCE CODE
SOURCE CODE
SOURCE CODE

Critique :

Moon avait constitué pour Duncan Jones une excellente carte de visite. Etonnamment, c'est avec un film de commande qu'on le retrouve pour son second long-métrage. Qu'importe la nature du projet, Jones livre avec Source Code un film d'une redoutable efficacité. Si le postulat, le fameux "source code", est assez casse-gueule, le scénario s'avère ludique et malin. Les boucles temporelles et l'enquête à élucider tiennent en halène, d'autant que Jones évite soigneusement la routine en alternant points de vue et développement de l'histoire. Le scénario contient son lot de rebondissements, mais sans jamais nuire au film. La traque du terroriste arrivant à sa fin, Source Code prend un autre tournant, délaissant le thriller pour des réflexions plus métaphysiques. Les thématiques développées (telles que la paranoïa ou la manipulation) autour du mystérieux personnage principal faisant clairement écho à Moon. Un très bon divertissement.

★★★★☆

Sortie française : 20 avril 2011

Retour à l'accueil