Série américaine (2015)
Créée par Carlton CUSE et Anthony CIPRIANO
10 épisodes

BATES MOTEL (saison 3)

Synopsis :

Plus proches que jamais, Norma et Norman tentent de cacher les pulsions meurtrières et les hallucinations de Norman mais une très jolie cliente arrive à l’hôtel et fascine aussitôt le jeune homme. Dylan essaie de sortir de ses activités illégales tandis que son père fait son retour en ville...

Avant-goût :

Nouvelle saison de la série consacrée à l'enfance de Norman Bates, dont le comportement est de plus en plus inquiétant.

BATES MOTEL (saison 3)
BATES MOTEL (saison 3)
BATES MOTEL (saison 3)
BATES MOTEL (saison 3)
BATES MOTEL (saison 3)

Critique :

Norman grandit et s'éveille à la sexualité. Il développe alors des sentiments pour le moins ambigüe envers sa mère. Cette dernière ne s'inquiète pas outre mesure, refusant d'admettre que quelque chose ne tourne décidemment pas rond chez son fils. Une politique de l'autruche lié sans aucun doute aux différents traumatismes survenus dans son passé, mais qui n'excuse pas tout. Norman tente de donner le change en sortant avec Emma. De son côté, Norma change d'air en suivant des cours à la fac, l'occasion de nouer des liens avec un enseignant...en psychologie. Pour renflouer les caisses de l'hôtel, elle décide également de faire chanter un mafieux local. Une fausse bonne idée. Une malédiction semblant planer au-dessus du duo Norma/Norman, les choses finissent toujours par se gâter et les forcer à revenir l'un vers l'autre, s'isoler du reste du monde et alimenter leurs folies respectives. Relativement peu présent dans les saisons passées, Dylan revient au premier plan, du fait de son rapprochement avec Emma, du retour inattendu de son père Kaleb et de sa clairvoyance quant au comportement pour le moins étrange et malsain de son frère. Malgré tout ce qu'il a traversé, Dylan apparaît (de loin) comme étant le personnage le plus équilibré de la série. Une série qui rend une fois de plus hommage au film par le biais de quelques éléments placés ça et là (le garage notamment), et qui confirme toutes ses qualités.

★★★★☆

Diffusion américaine : 9 mars 2015

Retour à l'accueil