La Planète des singes : l'affrontement

Film américain
Réalisation : Matt REEVES
Sortie française : 30juillet 2014

La Planète des singes : l'affrontement
La Planète des singes : l'affrontement

Synopsis :

Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s'est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre...

La Planète des singes : l'affrontement
La Planète des singes : l'affrontement
La Planète des singes : l'affrontement

Critique :

La Planète des singes : Les Origines avait plutôt brillamment relancé la saga en 2011 (10 ans après le film de Tim Burton). C'est donc en toute logique (mercantile ?) que débarque ce second volet. Les singes réfugiés dans la forêt se retrouvent ici confrontés aux humains survivants du terrible virus. Ce qui frappe d'entrée, c'est l'ultra réalisme des singes. En un zoom arrière sur le visage de César (passage qu'on a pu voir dans la première bande-annonce), on constate que la technique s'est considérablement développée. Fort de cette technique, le film nous immerge alors dans le quotidien des singes et s'offre même le luxe de nombreux "dialogues", sous-titrés. Le résultat est assez déroutant, proche d'un documentaire. Une immersion qui permet de comprendre que les singes ont des interrogations, des considérations pas si éloignées de celles des humains. Les interactions avec l'environnement (très réaliste également), les gestes, les bruits, tout est vraiment remarquable. L'occasion de rappeler le travail fournit par Andy Serkis (qui joue César), sans aucun doute le meilleur acteur du film. Côté humains (un peu délaissés par rapport à la grande place accordés aux singes), Gary Oldman reste une valeur sûre. Par contre Jason Clarke est assez peu charismatique, dommage. Ma plus grande réserve concerne le scénario. Certains singes n'aiment pas les hommes, certains hommes n'aiment pas les singes. Dans chaque camp, y'en a toujours un pour foutre le bordel. On essaie tant bien que mal de préserver un semblant de paix jusqu'à l'inévitable sous-titre du film : l'affrontement. Classique. Bien sûr les scènes d'action sont spectaculaires, mais l'histoire manque d'inattendu.

★★★★☆

Retour à l'accueil