Série américaine (2014)
Réalisée par Peter BERG
Développée par Damon LINDELOF et Tom PERROTTA
10 épisodes

THE LEFTOVERS (saison 1)

Synopsis :

Du jour au lendemain, un 14 octobre en apparence ordinaire, 2% de la population disparaît mystérieusement de la surface de la terre. Ces gens, de tout âge, se sont évanouis dans la nature, sans explication, laissant leurs proches dans l'angoisse, voire le désespoir. Trois ans plus tard, la vie a repris son cours dans la bourgarde de Mapleton, une petit ville près de New York, mais rien n'est plus comme avant. Personne n'a oublié ce qui s'est passé, ni ceux qui ont disparu. A l'approche des cérémonies de commémoration, le chef de la police locale, Kevin Garvey, est en état d'alerte maximale : des affrontements dangereux se préparent entre la population et un groupuscule comparable à une secte...

Avant-goût :

Nouvelle série de Damon Lindelof (co-créateur de Lost et scénariste de Prometheus), The Leftovers est une adaptation du roman de Tom Perrotta, Les Disparus de Mapleton. Le pilote laisse entrevoir une série assez mystérieuse, avec pas mal d'intrigues, mais centrée sur une famille dont le père est le shérif de la ville, la fille dans sa période rebelle, le fils au service d'un leader charismatique et la mère membre d'une secte. Au casting : Justin Theroux (Mulholland Drive), Amy Brenneman (Heat), Christopher Eccleston (28 Jours plus tard), Carrie Coon (Gone Girl), Liv Tyler, Chris Zylka, Paterson Joseph, Ann Dowd et Scott Glenn (Sucker Punch).

THE LEFTOVERS (saison 1)
THE LEFTOVERS (saison 1)
THE LEFTOVERS (saison 1)
THE LEFTOVERS (saison 1)
THE LEFTOVERS (saison 1)

Critique :

Quand 2% de la population mondiale s'évapore en une fraction de seconde, il est bien légitime de se poser quleques questions. Mais au pourquoi du comment, la série n'entend pas y répondre. Au fantastique, The Leftovers préfère le psychologique. Et 3 ans après ce drame inexpliqué, autant dire que personne n'est plus le même qu'avant. Espoir, chagrin, colère ou culpabilité, chacun vit l'évènement à sa façon. Parent, enfant, ami ou amant d'un disparu, c'est bien du destin de ceux qui restent dont il est question. Si elle se construit notamment autour du mystère entourant les membres du culte des "coupables survivants" (dont on ignore les vraies intentions jusqu'à la fin), la série dissèque avant tout des portraits d'hommes et de femmes dévastés. Grâce aux performances remarquables du casting, à une partition sublime de Max Richter et à quelques épisodes tout simplement parfaits (je pense au pilote, à l'épisode consacré au personnage de Nora Durst ou bien au final), on tient là une série à l'ambiance pesante, mais qui prend inévitablement aux tripes.
★★★★☆

Diffusion américaine : 29 juin 2014

Retour à l'accueil